La saison des séries 3/3 : Homeland

Cette semaine encore je vous parle de série – mais promis, après j’arrête – parce que débutait hier aux Etats-Unis la 2ème saison de Homeland.

Cette fois-ci, rien à voir avec Downton Abbey ou New Girl, dont je vous parlais les semaines précédentes. On change des registres historique et humoristique pour le dramatique…

La série, dont tous les médias parlent puisque la saison 1 a commencé à être diffusée sur Canal +, a été concocté par Howard Gordon, le scénariste de 24 Heures Chrono (que je n’ai jamais regardé, alors je ne peux pas comparer) et a été couronné meilleure série dramatique par un Golden Globe en début d’année et un Emmy Award pas plus tard que la semaine dernière ! Ça vous plante un peu le décor du niveau d’excellence de la chose en question !

La douzaine d’épisodes d’une heure de la saison 1 suivent Carrie Mathison, agent de la CIA, qui enquête sur un soldat américain, le sergent Nicholas Brody, rentré d’Afghanistan après 8 ans de captivité par Al-Quaïda. Alors qu’à son retour aux Etats-Unis, tout le monde voit en lui un héros qui a survécu à l’enfer, Carrie, elle, n’y voit que la menace d’un soldat américain qui se serait retourné pour mener une attaque terroriste contre son propre pays. Vérité ou parano ? Pour le savoir, Carrie se démène à la fois contre elle-même, contre sa hiérarchie de la CIA mais aussi contre le sujet de son enquête, ce fameux sergent Brody.

Pour que la série soit aussi bonne et encensé par tous, inutile de préciser que les acteurs sont excellents – Claire Danes, l’interprête de l’héroïne Carrie, a d’ailleurs reçu le Golden Globes et l’Emmy Award de la meilleure actrice série ; et Damian Lewis, le sergent Brody, l’Emmy Award du meilleur acteur –, que le montage et le scénario sont brillants et jouent avec nos émotions qui font le grand huit, sans parler de l’histoire faisant ressortir les démons de l’Amérique du XXIe siècle – le 11-septembre, les guerres au Moyen-Orient, le terrorisme, l’islamisme…

La saison 1 nous mène par le bout du nez, comme un bon film d’action politique, le suspense est à son comble à chaque épisode, y compris à la fin du dernier de la première saison, ce qui m’a légèrement laissé sur ma fin et frustré… Autant dire que j’ai hâte hâte hâte de voir enfin cette saison 2 et d’obtenir des réponses – mais rien n’est moins sûr !

Attention à l’addiction, mais lancez-vous, vous ne le regretterez pas !

Publicités

12 réflexions sur “La saison des séries 3/3 : Homeland

  1. J’adore aussi, cette série ! Je la suis sur canal mais je pense que je vais regarder en streaming pour la voir en VOSTFR et pour suivre la saison 2. Et merci pour new girl j’ai vu toutes la saison 1 et le débit de la saison 2 la semaine dernière j’adore aussi !

    • Pareil, quand on me l’a recommandé, j’étais pas convaincue car ce n’est pas du tout le genre de série que je regarde, mais je ne regrette pas de m’être forcée ! (et en plus j’aime bien l’aspect politique dans la série)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s