Palm Springs, l’envers du décor

Récemment, j’ai eu l’occasion de découvrir le travail d’un jeune photographe qui m’a rappelé celui de Robert Doisneau. En 1960, le célèbre photographe parisien du « Baiser de l’hôtel de ville » est envoyé à Palm Springs par le magazine américain Fortune. Cinquante ans plus tard, des photos inédites de cette série sont découvertes, et en 2010, Flammarion en a fait un livre et Arte, un webdocumentaire, « Palm Springs, California. Sur les pas de Robert Doisneau ».

La maquette © Atelier Robert Doisneau

La maquette © Atelier Robert Doisneau

Palm Springs 1960, Robert Doisneau et Jean-Paul Dubois, Flammarion

Aujourd’hui cité pour retraités en mal de soleil, Palm Springs était dans les années 50 le refuge des stars hollywoodiennes. Le webdocu nous plonge dans le « style Palm Springs » de la fin des années 50, quand la ville très glamour était le symbole du rêve américain, de la société de consommation et de la vie moderne. Il nous emmène aussi faire le tour des plus belles maisons pour une petite leçon d’architecture et de déco 100% « modernisme », le style des Fifties.

La piscine aux parasols © Atelier Robert Doisneau

La piscine aux parasols © Atelier Robert Doisneau

La voiture bleue © Atelier Robert Doisneau

La voiture bleue © Atelier Robert Doisneau

Les cygnes gonflables © Atelier Robert Doisneau

Les cygnes gonflables © Atelier Robert Doisneau

Mais le documentaire soulève aussi intelligemment des questions plus délicates, comme celles de la place des homosexuels – acteurs importants du développement artistique de Palm Springs –, des immigrés – petites mains laborieuses de l’industrie du tourisme – et de l’environnement – là où la création d’une ville en plein désert était vue il y a un demi-siècle comme une victoire de l’homme sur la nature, elle est aujourd’hui un véritable cauchemar pour l’écologie.

Résidente avec chiens © Atelier Robert Doisneau

Résidente avec chiens © Atelier Robert Doisneau

Sous le parasol © Atelier Robert Doisneau

Sous le parasol © Atelier Robert Doisneau

Golf à Palm Springs © Atelier Robert Doisneau

Golf à Palm Springs © Atelier Robert Doisneau

Parking © Atelier Robert Doisneau

Parking © Atelier Robert Doisneau

Si vous avez du temps pour rêver, je vous conseille de plonger dans le bouquin ou le webdocumentaire qui tous deux égrènent les clichés colorés de Doisneau d’une étonnante modernité. Évasion garantie !

Bonne semaine à tous ! : )

P.S. Et aussi des envies de voyage et la vidéo d’un road trip américain !

Advertisements

23 réflexions sur “Palm Springs, l’envers du décor

  1. Salut Miss,
    Dommage que ce photographe ait refusé, j’aurais bien vu ces photos mais je n’habite pas la porte à côté!
    Je suis une inconditionnelle de doisneau. Je l’ai découverte lors d’une exposition qui avait eu lieu à l’hotel de Ville de Paris, il y a de çà relativement longtemps maintenant.
    Je ne connaissais pas le travail dont tu parles, je vais donc regarder le document.

    Merci ,
    Mystinguett

  2. Très jolies photos. J’ai du mal à comprendre pourquoi il t’a refusé d’exploiter ses photos sur ton blog, sachant qu’elles sont sur son tumblr, donc, exposées au public web. Bref. En tout cas je connaissais pas cette série de Doisneau et ça me donne envie de me plonger dans le webdocu et le livre ! Merci.
    A bientôt,
    Laury
    http://www.wewashtrash.com

    • Merci à toi Laury ! Il m’a expliqué qu’il voulait conserver l’exclusivité pour son site Internet, mais ça risque d’être de plus en plus compliqué pour lui à l’heure de Pinterest, Tumblr & Co… M’enfin je respecte ! 🙂

  3. J’adore le courant moderniste! Merci pour ce petit détour ensoleillé à Palm Springs, ça réchauffe mon avant-midi québécois disons… glacial!

  4. Un article très intéressant 🙂 J’adore Doisneau et c’est un plaisir de le redécouvrir ici. Dommage en revanche que Lyes Kachaou n’est pas voulu que tu parles de son oeuvre… Je comprends qu’il souhaite conserver l’exclusivité sur son travail mais il ne devrait pas dédaigner les blogueurs qui permettent parfois de mettre en lumière des artistes peu connus et de donner un autre écho à leur art. Un peu dommage ! Bel article en tout cas !

    • Merci beaucoup, je suis ravie que ça t’ai plu 🙂 J’ai été surprise en effet de sa réponse étant donné que la blogosphère est généralement un bel espace de découvertes et de partage… mais tant pis !!

  5. J’aime vraiment beaucoup les clichés de Doisneau, et je connaissais pas mal de ses clichés sur Palm Springs mais c’est un vrai plaisir de le revoir ici.
    Quel dommage qu’il n’ait pas accepté.
    Bonne journée 🙂

  6. Je connaissais surtout de nom ce photographe et ton article me donne envi de visionner ce webdocumentaire! C’est tellement intéressant car il est vrai que ce type d’endroit très « cliché » et « liché » cache souvent certains phénomènes d’exclusion et autre.

    Olive xox

  7. J’aime beaucoup son travail, surtout que là c’est assez différent de ce qu’on a l’habitude de voir. Et puis, les fifties, quelle époque ! J’aurais aimé en être, que ce soit en France ou aux USA!

    • Justement, je me demande si Palm Springs aujourd’hui n’a pas gardé un peu de cet esprit des années 50, et je me dis – peut-être à tord, parce que je n’en sais trop rien au fond – qu’un voyage là-bas ce doit être comme un voyage dans le temps… Bon en attendant, et si ce n’est plus le cas, il y a toujours les photos de Robert 😉

      • J’aimerais beaucoup y aller ! Et je pense qu’avant d’arriver ici, j’avais dans l’idée de retrouver un peu cet esprit, quelque part. Pour le moment on en est loin, dans le Minnesota tout est résolument moderne, mais peut-être sur la côte Est, trouverais-je des réminiscences…

        • Oh oui j’imagine bien, les Américains ne s’encombrent pas trop avec les choses du passé, dès qu’ils peuvent détruire pour faire du neuf, ils ne se gênent pas… Si tu trouves un coin sur la côte Est, je veux bien que tu le partages ! Et sinon, presque rien à voir, mais tu m’as donné l’occasion d’aller me rafraîchir la mémoire sur Google Maps, et j’ai vu que le Minnesota n’était pas trop « loin » de Chicago, si tu as l’occasion, vas-y absolument, c’est ma ville préférée d’amour des USA ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s