Ralentir l’info avec la revue XXI

Je viens de terminer un long travail pour mes études sur le Slow Movement – le mouvement de la lenteur – et je me suis notamment intéressée aux Slow Media. Ce mouvement, loin d’être anti-technologique prône plutôt une utilisation plus raisonnée des médias, une consommation qui prend son temps. En gros, le mot d’ordre est « un média à la fois » – et de qualité, si possible.

A cette occasion, j’ai eu le bonheur de découvrir la revue XXI dont le 22e numéro est sorti ce mois-ci. Créée en 2008 par un ancien grand reporter et un éditeur, la revue XXI est un objet hybride, entre un magazine et un livre, vendue tous les trois mois en librairie et sans aucune publicité.

Revue XXI via Et Voilà Coralie

Leur créneau est l’info à contre-courant de l’actualité médiatique incessante et assourdissante – les co-fondateurs sont d’ailleurs les auteurs du fameux Manifeste XXI pour « un autre journalisme ». Dans les pages de XXI, pas de polémiques, ni de buzz du moment. Leur marque de fabrique sont de grands reportages réalisés au long cours, écrits comme des récits, s’étalant parfois sur une dizaine de pages. On ressort de la lecture de chaque article comme on rentre d’un long voyage, d’une grande immersion, bouleversé, interrogateur, mais avec l’envie de repartir… se plonger dans la lecture de l’article suivant. Hormis pour le photo-reportage, aucune photo n’illustre les articles, comme pour ne pas égarer notre attention et nous permettre de rester concentré sur les mots, ces mots qui nous emmènent à la rencontre des autres pour au final en apprendre plus sur nous-mêmes. Mais la revue n’est pas pour autant austère, bien au contraire, la maquette est hyper travaillée et soignée et chaque article est illustré par des dessins.

Manifeste XXI via Et Voilà Coralie Instagram

Ce que j’aime surtout dans XXI, ce sont les histoires humaines qui y sont racontées. Des histoires ancrées dans le réel, sur des trajectoires humaines qui en disent souvent long sur la société et le monde dans lequel nous vivons. Derrière le portrait d’un Afro-Américain resté 26 ans pour rien en prison, c’est celui de la justice et de la société américaines qui se dessine. Avec un reportage sur le seul criminaliste du Salvador, on entrevoit toute la violence qui secoue l’Amérique Centrale.

J’adore aussi la BD-reportage d’une douzaine de pages qui clôt la revue. Chaque trimestre, un dessinateur y raconte le réel en faisant un vrai travail de journaliste, souvent dans des contrées lointaines, et en se mettant en scène, généralement avec beaucoup d’esprit, voire d’humour. La BD-reportage permet surtout de montrer ce qui parfois ne peut pas être photographié, comme cet exemple sur les femmes du Yémen.

Cette belle revue trimestrielle de quelques 200 pages coûte 15,50€ – ce qui ne fait toujours que 5€ par mois. C’est cher mais c’est le prix que je concède à payer avec mon budget d’étudiante pour lire une information de qualité. Et puis personne ne rechigne à mettre 15€ tous les mois dans une box en tout genre (moi la première !), alors je refuse qu’on me dise que c’est trop cher !

XXI fait aujourd’hui partie de la catégorie des « mooks », contraction des mots « magazine » et « book », pour désigner des revues à la croisée des chemins entre presse et édition. Il en existe une bonne vingtaine en France – et au Québec j’avais eu l’occasion d’assister au lancement du très bon Nouveau Projetet il y en a pour tous les goûts ou presque (sport, féminin, futuriste, littérature, faits divers et même cuisine…). On prend le temps de découvrir la revue, de lire, de réfléchir, d’y revenir, c’est aussi un bel objet qui se garde et se partage. Bref, dans le tourbillon d’infos qui nous assaillent chaque jour, c’est terriblement reposant et très enrichissant.

Les mooks Feuilleton, Muze et XXI

Les « mooks » Feuilleton, Muze et XXI

Alors si êtes fou de lecture et avide d’info sur le monde qui nous entoure, allez rendre visite à votre libraire et bonne lecture : )

Et vous, connaissiez-vous XXI ? Lisez-vous d’autres mooks ?

Slow

P.S. Et aussi de l’info à la radio avec deux géniales émissions à réécouter : Do you like Europe ? et 20 ans et des poussières

Publicités

Sud Express Love

SUD EXPRESS ETE 2013

Sud Express, il y a encore quelques temps, était une marque qui ne m’évoquait pas grand chose, si ce n’est une petite étoile – leur emblème – et le Sud. J’imaginais surtout des vêtements beaucoup trop chers pour moi et je n’avais jamais fait attention à la boutique trop discrète d’Aix-en-Provence. Puis suite à un concours sur un blog, la marque m’a envoyé le look book de la collection Printemps-Été 2013. Et là, j’ai été agréablement surprise par ce que j’ai vu. Au point d’avoir envie de partager ça. J’ai beaucoup aimé les motifs étoilés et les couleurs pastels, les T-Shirts imprimés et les blouses légères et les petits détails discrets qui font toute la différence. Petite sélection de looks printaniers qui donnent envie d’être portés…

SUD EXPRESS ETE 2013 SUD EXPRESS ETE 2013 SUD EXPRESS ETE 2013 SUD EXPRESS ETE 2013 SUD EXPRESS ETE 2013 SUD EXPRESS ETE 2013 SUD EXPRESS ETE 2013

{Toutes les images sont de Sud Express}

{Toutes les images sont de Sud Express}

Après un tour en boutique, il s’est avéré que les prix étaient bien moins élevés que ce que je pensais initialement – comparables à Kookaï en gros. Mais toujours est-il que n’ayant pas encore craqué, je ne sais pas ce qu’il en est des coupes et des matières (qui avaient l’air correctes en magasin) et de leur tenue après plusieurs lavages. Mais cette nouvelle collection me donne bien envie de me faire ma propre idée… To be continued

Et vous, connaissiez-vous cette marque française ? Avez-vous déjà acheté des vêtements chez Sud Express et qu’en pensez-vous ?

Edit : Je n’ai pas mis bien longtemps avant de craquer… Des rayures et de la paillette, un gilet en coton, soie et cachemire et une réduction de -50% ont eu bien vite raison de moi ! Et il se pourrait que je récidive…

Sud Express Photo Et Voilà Coralie Instagram

P.S. Pour info, la marque organise « Les Jours Étoilés », des promotions jusqu’au 1er mai.

P.S. 2 Et aussi un chouette e-shop américain : ModCloth Love

Et Voilà… Kodaline

Dans un monde parfait, il y aurait de la super musique. Comme celle de Kodaline. Et ça tombe bien parce que « In A Perfect World » est le titre de leur premier album qui sortira en juin prochain. Mais pour nous faire patienter comme il faut, le groupe irlandais vient tout juste de sortir en mars son deuxième EP « The High Hopes ».

Kodaline  via Et Voilà Kodaline

Avec leur premier EP éponyme, voilà déjà sept titres que les quatres garçons originaires de Dublin nous proposent, assez pour se faire une très bonne idée de leur musique. Un son pop-rock facile et accessible, terriblement efficace. Des mélodies et des paroles que l’on se surprend à écouter en boucle, à retenir puis fredonner, comme pour All I Want ou The Answer ou Pray ou toutes en fait !

J’ai hâte de découvrir en juin leur « Perfect World » et ses huit chansons inédites… en attendant il y a toutes les autres à écouter sans retenue sur le Soundcloud du groupe – dont un très bon remix de All I Want !

Kodaline In A Perfect World via Et Voilà Coralie

Bonne journée à tous : )

Windows of New York

Internet regorge de talents et de projets inspirants. Je suis tombée sur l’un d’eux qui m’a bien plu récemment : Windows of New York. L’idée est toute simple, presque bête, et pourtant elle marche. Une collection des fenêtres qui ornent les rues des quartiers de New York, mise à jour chaque semaine par un graphic designer mexicain, José Guizar, qui parcourt les rues de sa ville les yeux en l’air. Aviez-vous remarqué qu’il y avait autant de sortes de fenêtres dans la seule ville de New York ? — bon, quelle ville, me direz-vous ! Si j’ai la chance d’y retourner un jour, assurément que j’y prêterai plus attention !

Windows of New York West Village Windows of New York East Village Windows of New York Soho Windows of New York Upper East Side Windows of New York West Village Windows of New York Clinton Windows of New York West Village

Belle journée !

{Toutes les illustrations : José Guizar}

P.S. Et aussi, mes incontournables new-yorkais

Adresses marseillaises

Il y a un petit moment, je partageais avec vous quelques clichés de Marseille et vous promettais aussi de partager des bonnes adresses. En voici trois, des valeurs sûres dans chacune de leur catégorie : un brunch, une pâtisserie et un concept store.

En cherchant un brunch à Marseille, je suis tombée sur plusieurs adresses appétissantes dont celle-ci. Le brunch, servi toute la journée le weekend, est classique mais copieux et savoureux : panier de pain et viennoiserie, yaourt, salade avec fromage, charcuterie et œuf, boisson chaude à volonté, verre de jus frais, plateaux de pâtes à tartiner et confitures – le tout pour 21€. On prend le temps d’apprécier tout ça dans une ambiance rustique et campagne avant de s’offrir à deux pas une balade digestive sur le Vieux-Port superbement refait. L’adresse propose en plus des produits d’épicerie à vendre, une petite bibliothèque à consulter et expose des tableaux à vendre – jusqu’au 22 avril ce sont les chouettes peintures de Marseille de Sylvie Nicolas avec un faux air à la Hopper. Bref, pour ceux qui connaissent, Pain & Cie ressemble fort au Pain Quotidien et est présent dans plusieurs autres villes du Sud : Nîmes, Montpellier, Grenoble, Lyon, Bordeaux et une deuxième adresse à Marseille au 15 avenue du Prado à Castellane.

Pain et compagnie Marseille via Et Voilà Coralie Pain et compagnie Marseille via Et Voilà Coralie Pain et compagnie Marseille via Et Voilà Coralie Pain et compagnie Marseille via Et Voilà Coralie Pain et compagnie Marseille via Et Voilà Coralie

Encore et toujours des cupcakes, me direz-vous ! Certes, mais ceux-là sont évidemment rudement bons, en plus d’être originaux, et puis, à mon humble avis, on n’en a jamais assez, ha ! Toutefois, celles et ceux qui sont un peu lassés pourront toujours se rabattre sur les autres délicieuses spécialités anglo-saxonnes proposées : cheesecakes, carrot cake, red velvet, cake au citron, au chocolat, cookies, brownies… Quant aux adeptes du salé,  ils sauront se régaler de bagels gourmands pour le lunch. Quelques tables sur la mezzanine pour déguster le tout sur place dans un cadre adorablement décoré avec une belle attention portée aux détails. Et les Marseillais ne s’y trompent pas, cette adresse est un vrai succès !

Minoofi Bakery Marseille Et Voilà Coralie Minoofi Bakery Marseille Et Voilà Coralie

Une charmante petite boutique comme je les aime, à deux pas de chez Minoofi. A la base, Titre est une librairie où les livres, disposés sur deux grandes tables, sont annotés d’un post-it avec un petit commentaire de la libraire. Mais chez Titre, vous trouverez aussi des bijoux, des sacs, des accessoires de filles et de déco… plein de merveilles en somme. Et le fond du magasin est consacré aux enfants qui ne sont pas en reste, un joli coin pour les minots avec livres, jouets et déco enfantine.

Librairie Titre Marseille Et Voilà CoralieLibrairie Titre Marseille Et Voilà Coralie Librairie Titre Marseille Et Voilà Coralie Librairie Titre Marseille Et Voilà Coralie

Beau weekend à tous : )

P.S. Et aussi Dans tes rêves, une autre bonne adresse de déco marseillaise et quelques clichés marseillais

CLIP : Fight For Everyone {The Leisure Society}

En mars, le groupe de pop britannique The Leisure Society a diffusé un clip animé pour le moins psychédélique pour illustrer son morceau « Fight For Everyone ». Une mystérieuse main bleue (la main de Dieu ?) se met à créer de la vie sur une planète (la Terre ?) mais les choses ne se déroulent pas comme prévu… Ce clip est un petit bonbon visuel, coloré et plein d’esprit un brin espiègle (mais pour ça il faut le regarder jusqu’au bout), réalisé par le studio anglais Persistent Peril, pour accompagner un morceau frais et ensoleillé… parfait pour accueillir (attirer !) le printemps en musique !

Illustration : Persistent Evil

Illustration : Persistent Evil

Bon lundi de Pâques et bon mois d’avril ! : )

P.S. D’autres clips qui m’ont fait craquer : « Legacy » de Alcoholic Faith Mission et « Two Cousins » de Slow Club