Trois déjeuners à Aix

Voilà que ma troisième année d’études à Aix-en-Provence touche (presque) à sa fin, un petit bilan gourmand s’impose donc ! Cette ville a beau être petite, le nombre de restaurants y est impressionnant. Il y en a pour tous les goûts, un peu moins pour toutes les bourses – ce n’est pas un scoop que de dire que cette ville est chère. Voici trois de mes adresses coup de cœur de cette année pour y déjeuner – et pour moins de 10€.

  • O’Bagel : 4 rue Gibelin – Le lundi midi et midi et soir du mardi au samedi

Amoureux des bagels, Aix saura vous satisfaire ! En plus du bien connu et délicieux Bagel Story, voilà que vient d’ouvrir une deuxième adresse pour en déguster : O’Bagel. Cette toute nouvelle place à lunch, ouverte ce printemps, offre une belle carte variée (et qui change de Bagel Story pour les trop-habitués comme moi !). Les petits sandwichs ronds y sont copieusement garni et très bons. L’accueil par les deux jeunes gens qui tiennent l’endroit est fort sympathique. Quant à la déco, elle est simple mais toute jolie et rend le lieu agréable, si tant est qu’on a envie d’y rester jusqu’au goûter – surtout pour manger les cheesecakes, carrotcake et autres brownies faits maison !

O'Bagel Lunch Aix Photo Et Voilà Coralie O'Bagel Lunch Aix Photo Et Voilà Coralie O'Bagel Lunch Aix Photo Et Voilà Coralie O'Bagel Lunch Aix Photo Et Voilà Coralie

  • Spok : 5 rue Paul Bert – Tous les midis du lundi au samedi

A chaque fois que je vais déjeuner chez Spok à Aix, j’ai l’impression de me retrouver quelque part entre Williamsburg à Brooklyn et le Mile-End à Montréal – autant dire que les allergiques aux hipsters peuvent passer leur chemin. Ici, tout est hyper travaillé, de l’ambiance à la bouffe. On y déjeune des salades, soupes et petits plats faits maison sur une seule grande table en bois à partager. Spok se décrit comme une « cantine urbaine créative » et, en effet, les recettes sont originales, les produits travaillés bruts et frais et le résultat est plutôt très savoureux. Pour le dessert, le resto d’Aix s’est associé avec une adorable pâtissière aixoise qui vend d’habitude ses cupcakes, muffins et cookies allégés et à base de produits bio sur le marché de la place Richelme. Et Spok est aussi présent à Marseille, Toulon, Paris et bientôt à Lille !

Spok Lunch Aix Photo Et Voilà Coralie Spok Lunch Aix Photo Et Voilà Coralie

  • Nguyen Thanh : 16 rue Gaston de Saporta – Du mardi au samedi de 11h30 à 14h30 et de 16h30 à 19h30

Enfin, voilà un délicieux traiteur vietnamien, bien connu des Aixois à en croire la queue qui se forme chaque midi dans la rue le long de la vitrine. Pour goûter les crevettes à la citronnelle, le poulet au gingembre, le bœuf au saté ou le traditionnel Bo-Bun (et plein d’autres bonnes choses encore), il faudra donc être patient, mais ça vaut largement le coup d’attendre un peu. Le service est chaleureux, les portions généreuses et les prix corrects, que demander de plus… La tentation est forte d’en faire sa cantine quotidienne !

Nguyen Thanh Lunch Aix Photo Et Voilà Coralie Nguyen Thanh Lunch Aix Photo Et Voilà Coralie

Si des lecteurs aixois passant par là ont des bonnes adresses à partager, je suis toujours preneuse !

Un joli mois de mai à tous : )

P.S. Et aussi des bonnes adresses gourmandes à Marseille, Rennes et Paris

Adresses marseillaises

Il y a un petit moment, je partageais avec vous quelques clichés de Marseille et vous promettais aussi de partager des bonnes adresses. En voici trois, des valeurs sûres dans chacune de leur catégorie : un brunch, une pâtisserie et un concept store.

En cherchant un brunch à Marseille, je suis tombée sur plusieurs adresses appétissantes dont celle-ci. Le brunch, servi toute la journée le weekend, est classique mais copieux et savoureux : panier de pain et viennoiserie, yaourt, salade avec fromage, charcuterie et œuf, boisson chaude à volonté, verre de jus frais, plateaux de pâtes à tartiner et confitures – le tout pour 21€. On prend le temps d’apprécier tout ça dans une ambiance rustique et campagne avant de s’offrir à deux pas une balade digestive sur le Vieux-Port superbement refait. L’adresse propose en plus des produits d’épicerie à vendre, une petite bibliothèque à consulter et expose des tableaux à vendre – jusqu’au 22 avril ce sont les chouettes peintures de Marseille de Sylvie Nicolas avec un faux air à la Hopper. Bref, pour ceux qui connaissent, Pain & Cie ressemble fort au Pain Quotidien et est présent dans plusieurs autres villes du Sud : Nîmes, Montpellier, Grenoble, Lyon, Bordeaux et une deuxième adresse à Marseille au 15 avenue du Prado à Castellane.

Pain et compagnie Marseille via Et Voilà Coralie Pain et compagnie Marseille via Et Voilà Coralie Pain et compagnie Marseille via Et Voilà Coralie Pain et compagnie Marseille via Et Voilà Coralie Pain et compagnie Marseille via Et Voilà Coralie

Encore et toujours des cupcakes, me direz-vous ! Certes, mais ceux-là sont évidemment rudement bons, en plus d’être originaux, et puis, à mon humble avis, on n’en a jamais assez, ha ! Toutefois, celles et ceux qui sont un peu lassés pourront toujours se rabattre sur les autres délicieuses spécialités anglo-saxonnes proposées : cheesecakes, carrot cake, red velvet, cake au citron, au chocolat, cookies, brownies… Quant aux adeptes du salé,  ils sauront se régaler de bagels gourmands pour le lunch. Quelques tables sur la mezzanine pour déguster le tout sur place dans un cadre adorablement décoré avec une belle attention portée aux détails. Et les Marseillais ne s’y trompent pas, cette adresse est un vrai succès !

Minoofi Bakery Marseille Et Voilà Coralie Minoofi Bakery Marseille Et Voilà Coralie

Une charmante petite boutique comme je les aime, à deux pas de chez Minoofi. A la base, Titre est une librairie où les livres, disposés sur deux grandes tables, sont annotés d’un post-it avec un petit commentaire de la libraire. Mais chez Titre, vous trouverez aussi des bijoux, des sacs, des accessoires de filles et de déco… plein de merveilles en somme. Et le fond du magasin est consacré aux enfants qui ne sont pas en reste, un joli coin pour les minots avec livres, jouets et déco enfantine.

Librairie Titre Marseille Et Voilà CoralieLibrairie Titre Marseille Et Voilà Coralie Librairie Titre Marseille Et Voilà Coralie Librairie Titre Marseille Et Voilà Coralie

Beau weekend à tous : )

P.S. Et aussi Dans tes rêves, une autre bonne adresse de déco marseillaise et quelques clichés marseillais

Montréal à la sauce vegan

Cela fait un long moment que je ne vous ai pas parlé de bonnes adresses à Montréal. Surtout parce que je ne me sens plus tellement légitime étant donné que ça fait déjà neuf mois que je suis rentrée et que des chouettes blogs de bouffe sur Montréal, ce n’est pas ça qui manque ! Mais qu’importe, j’avais quand même envie de partager avec vous quelque chose qui m’a agréablement surprise : les restos végétariens. Sur place, j’avais une amie vegan (à la différence des végétariens qui ne mangent pas de viande et de poisson, les végétaliens eux ne touchent à rien de ce qui est d’origine animale : viande, œuf, lait, fromage…) et une autre gluten free (pas de farine de blé). Chacune suivait ce genre de régime pour des raisons très précises et personnelles et cela m’a donné l’occasion de découvrir une nouvelle alimentation et cuisine et, surtout, de nouveaux restos – oui, je n’en manque pas une !

  • La Panthère Verte : 66 rue St-Viateur O. (Mile-End), 2153 rue Mackay (Centre-ville), 145 avenue Mont-Royal E. (Plateau)

La Panthère verte est une place à lunch végétalienne et bio qui propose de la « bonne bouffe pour jungle urbaine » – c’est elle-même qui le dit. On lui rend surtout visite pour ses délicieux et copieux falafels et ses belles salades de légumes, le tout à petit prix, à emporter ou à manger sur place dans un décor verdoyant et une ambiance hipster sur St-Viateur ou estudiantine sur Mackay – où il y a en plus d’une petite terrasse – ou encore à leur nouvelle adresse sur Mont-Royal.

Photo : Les  Gourmandes de Montréal

Sur St-Viateur – Photo : Les Gourmandes de Montréal (merci à elles !)

Je ne vous le cache pas, le nom de ce café fait limite penser à une secte, d’autant plus avec le grand vitrail qui orne la devanture. Mais, promis, personne ici n’essayera de vous embrigader. Au menu, smoothies, sandwichs chauds et froids, burgers… végétariens bien sûr et toujours pour moins de 10$. Mention spéciale à la petite cour arrière super agréable aux beaux jours. Sinon, l’hiver il faudra se contenter des quelques places à l’intérieur car l’endroit n’est pas bien grand, mais il n’en est que plus chaleureux !

Attention, pour dîner ou souper Aux Vivres, vous risquez fort de… faire la queue (comme assez souvent dans les bonnes places à Montréal). Pourtant l’endroit est grand, mais c’est normal, parce que c’est convivial, bon, (très) copieux et à des prix raisonnables. Tout pour plaire, même aux non végétariens ! La carte est grande, s’inspire des cuisines du monde (thaï, indienne, mexicaine…) et le choix difficile donc : salades, sandwichs, burritos… et leurs très fameux bols de légumes et tofu servis sur du riz en sauce, que je vous recommande. D’ailleurs, il y a quelques jours, la blogueuse foodie de La Bouche Pleine a partagé la recette de la célèbre sauce Dragon du bol du même nom – je languis de la tester mais je doute qu’elle soit aussi bonne que la leur, forcément ! Pour les amoureux du chocolat, gardez un peu de place pour le brownie chipotle en dessert ! Et pour les affamés pressés, il y a même un service express à emporter.

Photo : Aux Vivres

Photo : Aux Vivres

Photo : Aux Vivres

Photo : Aux Vivres

Enfin, direction le quartier anglophone et la rue Notre-Dame Ouest pour un bon repas préparé par Bonnie dans son resto végétarien et bio. J’y ai mangé de très bonnes lasagnes à la ricotta de tofu, savoureuses et bien servies, dans un décor boisé et cosy. J’imagine que le resto doit être également très agréable pour un lunch – salades, soupes et sandwichs sont aussi proposés en plus de plats plus « élaborés » – et en été avec la grande baie vitrée.

Pour finir, il y a aussi la « cantine » végétarienne Le Commensal – prix du repas au poids de l’assiette, je vous conseille le resto de la Place des Arts – et le végétalien « haut de gamme » Crudessence, aussi bio et sans gluten, dont j’ai découvert l’existence trop tard et que je n’ai malheureusement pas eu le temps de tester, mais qui paraît-il vaut le détour.

Être végétarien est beaucoup plus répandu en Amérique du Nord que ça ne l’est en France et donc beaucoup mieux toléré. Par exemple, la grande majorité des restos à Montréal proposent dans leur menu au moins un plat veggie-vegan et/ou gluten free. Il est donc assez facile de sortir avec des amis qui suivent ce type de régimes alimentaires sans forcément toujours aller dans des restos spécialisés – même si ceux-ci sont très bons.

Et vous, vous arrive-t-il de manger végétarien de temps en temps (ou même tout le temps) ?

For the love of food

P.S. Et aussi quelques bonnes adresses de cafés et de cupcakes à Montréal !

P.S.S. Amoureux de Montréal ou simples curieux, courez écouter ou réécouter la dernière émission de Villes-Mondes sur France Culture consacré à… Montréal ! Deux heures de délice à parcourir les rues de la ville et (re)découvrir ses quartiers, son histoire, sa culture, sa vie quotidienne, guidé par le bel accent de ses habitants. Comme si vous y étiez (ou presque) – et c’est moins cher qu’un billet d’avion… en attendant ! Documentaire en 2 parties de 58 minutes : « Légendes et perspectives, Montréal raconté » et « Paroles et musiques, Montréal enchanté »

Clichés marseillais

Clichés marseillais Et Voilà Coralie

Je trouve qu’on ne joue jamais assez les touristes dans sa propre ville. Du moins, c’est très vrai pour moi. Marseille est ma ville natale, j’y ai grandi pendant 18 ans, et pourtant, je ne la connais pas si bien que ça. Je m’embrouille rapidement avec le nom de rues, des quartiers, des monuments et les numéros d’arrondissements – c’est que ce n’est pas petit Marseille ! Je connais par exemple bien mieux Paris ou Montréal où je n’ai pourtant passé qu’un an – mais quelles années ! Cet hiver, j’ai donc pris le temps de m’y balader et de jouer un peu les touristes, appareil photo (iPhone…) en main. En plus, l’année Marseille-Provence, capitale européenne de la culture 2013, est une opportunité en or pour redécouvrir la ville. Je languis déjà le printemps et l’ouverture du MuCEM (Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée) et de pouvoir me promener sur les docks de la Joliette rénovés…

Clichés Marseillais Et Voilà CoralieIMG_7728 Clichés marseillais Et Voilà Coralie  (7) Clichés marseillais Et Voilà Coralie  (5) IMG_7729 Clichés marseillais Et Voilà Coralie  (6) Clichés marseillais Et Voilà Coralie  (2) Clichés marseillais Et Voilà Coralie  (3) Clichés marseillais Et Voilà Coralie  (4)Clichés marseillais Have a dream Et Voilà Coralie Clichés marseillais Et Voilà Coralie  (20) Clichés marseillais Et Voilà Coralie  (12) Clichés marseillais Et Voilà Coralie  (14) Clichés marseillais Et Voilà Coralie Clichés marseillais Et Voilà Coralie  (13) Clichés marseillais Et Voilà Coralie  (9)

Finalement, je l’aime bien cette ville inclassable, son ciel super bleu, son vent trop fort, sa Bonne Mère et sa vue imprenable, ses jolis monuments (si, si !), son Panier plein de surprises, son Noailles dépaysant… et aussi ses bonnes adresses dont je vous reparle très vite !

Connaissez-vous et aimez-vous – ou pas – Marseille ? J’espère que ce petit tour en photos – (presque) hors des clichés – vous aura plu : )

Bonne journée !

P.S. Plus de photos sur mon compte Instagram

Adeline Klam ou l’art du papier japonais

Le quartier de la Bastille, à Paris, déjà riche en petites boutiques de créateurs, concept stores et autres bonnes adresses, accueille depuis septembre dernier Adeline Klam et ses papiers japonais.

La toute nouvelle boutique, spacieuse, colorée et lumineuse, met parfaitement en valeur le travail de cette adorable créatrice — dont je vous soufflais déjà deux mots il y a peu de temps.

IMG_7284

Adeline Klam Paris sur Et Voilà Coralie

Coussins, luminaires, guirlandes, albums photos… Les créations se bousculent, toutes plus mignonnes et tentantes les unes que les autres, mais sans jamais tomber dans le kitch nippon bien connu.

Adeline Klam Paris sur Et Voilà Coralie Adeline Klam Paris sur Et Voilà Coralie Pour les petites mains les plus douées, papiers et tissus imprimés peuvent aussi s’acheter au détail, de même que des livres créatifs, du masking tape et des kits d’origami.

Embarras du choix de masking tape

Embarras du choix de masking tape…

Adeline Klam Paris sur Et Voilà Coralie

…et de papiers

Une section est aussi réservée aux plus jeunes et donne tout simplement envie de retomber en enfance ! Pour les Parisiens, la boutique propose d’ailleurs des ateliers d’origami. Et pour les non Parisiens, elle existe aussi en ligne !

Bref, voilà un univers poétique et inspirant pour ajouter une délicate touche japonaise à votre quotidien !

  • Boutique Adeline Klam : 54 Boulevard Richard Lenoir, Paris 11e – Métro Richard Lenoir – 01.48.07.20.88 – Ouvert du lundi au samedi de 11h à 19h

Adeline Klam Paris sur Et Voilà Coralie

P.S. Et encore plus de Paris et ses bonnes adresses sur le blog ici et !

Découvertes parisiennes

PARIS

Illustration Petite Alma

Pendant les fêtes, j’ai eu l’occasion de m’évader deux jours à Paris, soit juste assez de temps pour voir deux belles expos, explorer deux boutiques déco et tester deux bonnes adresses gourmandes. Si vous voulez bien me suivre… : )

Des cupcakes comme on les aime, beaux et bons. Une jolie boutique-écrin dans Saint-Germain-des-Prés, à deux pas de la rue de Rennes, un petit salon de thé parfait pour une pause sucrée entre deux virées shopping.

Synie's Cupcakes - Et Voilà Coralie

Une autre bonne adresse gourmande qui propose aussi bien du sucré que du salé aux accents anglo-saxons : cakes, tartes, bagels, cookies, cupcakes, cheescakes à accompagner d’un bon café ou d’un thé Lov Organic, à emporter ou bien à déguster sur place dans le joli décor de la salle à l’étage, adossé à la banquette ou affalé dans les canapés. Un brunch est aussi proposé le dimanche, mais je ne l’ai pas (encore) testé.

Oh Mon Cake ! Et Voilà Coralie Oh Mon Cake ! Et Voilà Coralie

Ce concept store est un peu à lui tout seul le coin déco/gadgets de Urban Outfitters pour ceux qui connaissent, autrement dit… le bonheur ! L’endroit, situé à deux pas de Bastille, n’est certes pas grand mais regorge de bonnes idées cadeaux et, c’est bien simple, on a envie de tout acheter ! Et si vous n’êtes pas parisien, ne vous croyez pas pour autant sorti d’affaire, parce que la boutique vend aussi en ligne…

Bird On The Wire - Et Voilà Coralie

Gros coup de cœur pour cette boutique que je visitais pour la première fois et qui mérite un post – à venir – à elle toute seule ! Mais pour le faire court, le concept tourne autour des imprimés japonais sur tissu ou papier déclinés en coussins, luminaires, carnets, guirlandes et autres chouettes objets crées par l’adorable Adeline Klam. Je vous en parle plus en détails très bientôt !

Adeline Klam Et Voilà CoralieAdeline Klam Et Voilà Coralie

  • Edward Hopper : exposition au Grand Palais jusqu’au 3 février

On a certes beaucoup entendu parlé de cette expo – j’avais d’ailleurs moi-même écrit un post à l’occasion de son ouverture en octobre – mais rien ne vaut la visite pour admirer les tableaux « en vrai » et surtout se plonger dedans à l’envi (malgré la foule !). J’ai notamment beaucoup aimé découvrir les illustrations et les aquarelles de M. Hopper, moins célèbres mais pas moins belles.

Edward Hopper Grand Palais Paris Et Voilà Coralie

Je vous en parlais la semaine dernière, cette exposition est magnifique. J’ai adoré admiré les chefs d’œuvre de Renoir, Manet, Monet ou Degas, se mêlant aux belles robes et précieux accessoires, le tout dans les jolis décors d’une scénographie soignée. Voyage dans le temps assuré.

L'impressionnisme et la mode Musée d'Orsay Paris Et Voilà Coralie Musée d'Orsay Paris Et Voilà Coralie

Bonne journée tout le monde !

P.S. 2 days in Paris ou le récit de mon précédent séjour parisien cet été avec d’autres bonnes adresses dedans !

Cupcakes cochons à Montréal

Le cupcake, c’est la spécialité pâtissière américaine qu’on ne présente plus. Et les meilleurs que j’ai jamais mangé étaient ceux de Montréal où chaque quartier a sa boutique – ou presque.

Voici mes quatre adresses préférées dont les cupcakes sont difficiles à départager – mais après tout pourquoi ne pas tous les aimer ? – et réussissent le parfait combo indispensable pour un délicieux cupcake à savoir un gâteau moelleux et une ganache savoureuse pas écœurante. Chaque boutique en propose aux formats réguliers et mini, à déguster sur place sur les quelques tables prévues à cet effet pour les gourmands pressés ou bien à emporter…

  • Petits Gâteaux783 avenue Mont-Royal : une jolie boutique à la déco délicieusement rétro… tout comme ses bien connus cupcakes, d’ailleurs souvent victimes de leur succès, ne pas y aller un samedi en fin de journée sous peine de repartir bredouille…!

Le livre de recettes de la boutique

  • D’Liche Cupcakes3964 rue Saint-Denis : chez D’Liche, l’accueil est chaleureux et le choix difficile ! Ce concurrent des Petits Gâteaux sur le Plateau est certes moins connu mais tire très bien son épingle du jeu !

  • Les Glaceurs : trois adresses pour cet autre incontournable montréalais du cupcake. Pour ce que je connais, la vitrine de la boutique du Vieux-Montréal est toujours super alléchante et tient toutes ses promesses ! 453 rue Saint-Sulpice dans le Vieux-Montréal // 1245 rue University  en centre-ville // 4864 rue Sherbrooke Ouest à Westmount

  • Les Petits Gâteaux de Marie-Jo – 378 Saint-Zotique Est : c’est la boutique à cupcakes de la Petite Patrie, plus récente, moins connue, mais qui vaut assurément le détour, le service y est aux petits soins et excellent souvenir du cupcake à la rose, yum ! // Edit : malheureusement cette boutique a fermé. 

Et vous, les cupcakes vous aimez ça ? Connaissez-vous de bonnes adresses en France (ou ailleurs…) ? Belle journée : )

P.S. Et pas de méprise sur le titre, « cochon » veut bien dire gourmand en québécois ; ) Et aussi mes adresses de cafés à Montréal !

Mes incontournables new-yorkais

On continue la semaine que j’ai décrété « américaine » avec quelques bonnes adresses. Il ne vous a pas échappé que j’adorais ça ! J’aime les dénicher, les noter, les classer puis surtout les tester. Et les partager !

En un an en Amérique du Nord, j’ai eu l’occasion de faire trois beaux séjours à New York et d’apprendre à apprivoiser, aimer, voire même m’approprier, cette ville trop grande et un peu folle. Passage en revue de mes incontournables new-yorkais.

  • Un parc : la Highline. Je commence par là car c’est, je crois bien, mon endroit préféré à New York. Oui, un jardin, à New York – et qui ne soit pas Central Park ! La Highline, c’est 2,3 km d’anciennes voies ferrées transformées en un jardin suspendu qui slalome entre les buildings du Lower East Side. La promenade, qui oscille entre ville et nature, est dépaysante et fort agréable. 519 W 23rd St (mais entrées toutes les deux rues le long de la Highline).

  • Un quartier : Chelsea. La Highline se situe d’ailleurs dans mon quartier préféré à New York : Chelsea. Un quartier « vivable », résidentiel, sans grande attraction touristique. J’adorais me promener dans ses jolies rues aux maisons à l’allure londonienne et me surprendre à rêver d’habiter le quartier ! Entre W 19th–W 23rd Streets et 8th–9th Avenues

  • Un marché : Chelsea Market. Comme son nom l’indique il se trouve donc… à Chelsea !, dans le sud du quartier, le Meatpacking District. Mais de marché, l’endroit est davantage une galerie commerçante gourmande. Les meilleurs artisans de New York y ont une boutique ou un comptoir. On peut ainsi y déguster du sucré comme du salé, du chaud et du froid, mais surtout des saveurs du monde entier (italien, japonais, mexicain, français…).  En plus, le lieu est tel qu’il permet d’observer les cuisines et arrière-boutiques pour voir se faire sous nos yeux pains, gâteaux, hamburgers et autres sushis. D’ailleurs, l’architecture a elle seule vaut le détour puisque le Chelsea Market se situe dans d’anciens entrepôts d’abattoirs – d’où le nom de Meatpacking District du quartier – réaménagés à merveille, l’endroit a donc gardé son caractère industriel et moderne. Le midi, attendez-vous à jouer des coudes avec les jeunes business(wo)men du quartier dont c’est le QG, mais ambiance garantie ! Ça reste idéal pour un breakfast, lunch ou snack à déguster sur place ou sur la Highline voisine. 75 9th Ave

  • Un hamburger : Pop Burger. On était dans la bonne bouffe, on y reste avec cette chouette adresse pour un bon burger – ou plutôt deux puisqu’ils sont mini et servi en duo ! Chelsea : 58-60 9th Ave // 5th Ave : 14 E 58th St

  • Un delicatessen : EJ’s Luncheonnette. Un diner dans le plus pure style vintage des Sixties où sont à l’honneur tous les classiques américains. Parfait pour un lunch ou un brunch abordable (le seul ?!) dans l’Upper East Side. Mais attention, adresse très populaire des familles du quartier, vous risquez de faire la queue (mais jamais bien longtemps…). 1271 3rd Ave

  • Un bagel : Murray’s Bagels. Pour goûter à la spécialité des juifs new-yorkais, les bagels, ces petits pains ronds troués, rendez-vous chez Murray’s Bagels pour les déguster nature ou bien avec le traditionnel combo « cream cheese/saumon » ou encore façon breakfast « œufs/bacon ». Parfait à toute heure de la journée. 500 6th Ave

  • Un café : Joe Coffee. Pour changer de Starbucks, cette chaîne new-yorkaise familiale fait du café tout un art et c’est un délice ! Chelsea : 405 W 23rd St // Union Square : 9 E 13th St // West Village : 141 Waverly Place // et 4 autres emplacements ici.

  • Des cupcakes : Billy’s Bakery. A cette adresse, tout est aussi bon que beau : des cupcakes aux cheesecakes en passant par la déco adorablement rétro. Avec un peu de chance, vous pourrez même voir le topping des cupcakes se faire sous vos yeux ! Chelsea : 184 9th Ave // TriBeCa : 75 Franklin St

  • Des cookies : Levain Bakery. Réputés pour être les meilleurs cookies de New-York, dodus et à peine cuits, ils sont un véritable délice ! Un peu cher aussi (4$/pièce) mais ça les vaut largement, parole de gourmande ! Upper West Side : 167 W 74th St // Harlem : 2167 Frederick Douglass Blvd

  • Un musée : le Met. Pour finir, si je ne devais choisir qu’un musée à New York, ce serait le Metropolitan Museum of Art. Parce que je suis une fille classique qui aime l’art classique et que le Met propose de magnifiques collections de peintures et sculptures du XIXe siècle avec plusieurs beaux tableaux de Renoir, mon peintre préféré. Parce que l’entrée du musée est « pay as you wich ». Parce que rien que le jardin-terrasse vaut le détour pour la sublime vue qu’il offre sur Central Park et Manhattan. 1000 5th Ave

Évidemment, ces bonnes adresses ne sont pas les meilleures dans chaque catégorie mais ce sont les miennes… Il me reste encore plein d’adresses à dénicher, alors si vous avez une adresse coup de cœur pour une pizza, des tacos, un hot-dog, un chinois, une glace, un milkshake, que sais-je encore…  je suis preneuse ; )

Et pour finir, voilà le joli titre « New York City » du groupe Among Savages dont les paroles sont on ne peut plus justes !

Bonne journée et à vendredi pour finir cette semaine aux accents américains en musique ; )

P.S. Et lundi on était en Californie pour The Girls With Glasses Show !

Montréal : vous prendrez bien un café ?

S’il y a bien une chose qui me manque depuis que je suis rentrée de Montréal, ce sont ses cafés. Et l’habitude qui va avec des Montréalais à aller y passer leur vie (ou presque).

Mais rien à voir avec les cafés-bars-PMU français et leurs micro-tables trop serrées, leurs expressos trop courts et leurs serveurs trop pressés.

Non, à Montréal, les cafés sont tout un art, un art de vivre. Et bien souvent aussi une affaire de connaisseurs.

D’abord, parce que les Montréalais adorent le café, le bon — pas le jus de chaussettes de leurs voisins américains et des chaînes Starbucks, Tim Hortons & co. Et qu’ils le déclinent sous toutes ses formes : cappuccino, macchiatto, latte, mocha, allongé, à l’érable, glacé… Pas moyen de se lasser donc.

Ensuite, parce qu’il y a une multitude de cafés, de vrais, les indépendants. Et qu’un café digne de ce nom ne repose pas que sur le café qui y est servi. L’ambiance importe presque tout autant : le mobilier se doit d’être accueillant et confortable, la musique diffusée adéquate et pas trop forte, le service amical.

Enfin, parce que le café est un véritable lieu de vie. On y va pour se rencontrer, travailler, lire, manger, ou juste rêver. Il permet de se réchauffer l’hiver quand il neige au dehors, de se rafraîchir l’été quand le soleil tape trop fort, de s’abriter le reste du temps quand il pleut. Il invite à l’évasion le temps d’une tasse (de café !), d’une heure ou d’une journée entière…

A mon arrivée à Montréal,  lorsque j’ai vu tant de gens seuls avec leurs ordinateurs dans les cafés, je me suis dit « quelle drôle d’habitude, si c’est pour être sur son ordi autant rester chez soi ». Et puis non, après tout, quand on peut sortir, voir du monde et surtout qu’on prend connaissance des dizaines de bons cafés implantés à Montréal qui ont tous l’air plus chouettes les uns que les autres, on se dit que non, décidément, ce serait trop dommage de rester chez soi. Alors à mon tour, j’ai rapidement pris l’habitude d’aller passer ma vie dans les cafés — j’exagère à peine.

Et alors que les cours s’intensifient, et le travail qui va avec, je rêve de reprendre cette habitude d’aller me poser dans un café montréalais… En attendant, je tente d’en trouver qui font l’affaire à Aix — c’est pas gagné, mais pour les Aixois, j’ai repéré le café-librairie Book In Bar qu’il faut que je teste d’urgence !

Pour la route, une petite sélection de mes cafés préférés à Montréal…

  • Entre le café et la plume : 123 avenue Mont-Royal Est // Un de mes QG pour bosser ou se rencontrer, bon café, bon grilled cheese, bonne ambiance, bonne musique, bon emplacement (sur l’avenue Mont-Royal tout près du parc Jeanne-Mance), bref bon tout !

  • Zosha : 5731 avenue du Parc // Petit café intimiste donnant sur la chouette avenue du Parc, service attentionné et bons produits. Un autre de mes QG.

  • La Petite Cuillère : 3603 rue Saint-Denis // Mon troisième QG. Une place très étudiante dans le quartier Latin, en plus c’est un café communautaire donc les prix sont plus que raisonnables. Et pour ne rien gâcher il dispose d’une belle terrasse.
  • Pikolo Espresso Bar : 3418 avenue du Parc // Contrairement à ce que pourrait laisser penser son nom, il s’agit bien d’un café. Pas grand mais chaleureux, au décor industriel, très estudiantin aussi car à deux pas de l’université McGill.

  • Lili et Oli : 2515, rue Notre-Dame Ouest // Un café de quartier dans la rue commerçante anglophone Notre-Dame Ouest. Ambiance rustique et décontractée, là aussi belle terrasse. Mais contrairement aux autres, pas moyen de se restaurer ici hormis quelques viennoiseries.
  • Kahwa : 263 avenue du Mont-Royal Est // Chouette place et belle carte de cafés bio et équitables sur la très animée avenue Mont-Royal.

  • La Brûlerie Saint-Denis : 1389 Laurier Est // Plusieurs emplacements pour cette maison de torréfaction québécoise. Mon adresse préférée est sur Laurier, avec son mobilier comme à la maison et ses grandes tables à partager.

  • Ellefsen : 414 rue Saint-Zotique Est // Un café scandinave dans le quartier montant de la Petite-Patrie. Atmosphère calme et reposante. J’adore leur mobilier bicolore et leur déco ! Et pour ne rien gâcher, paraît-il qu’on y mange très bien ! EDIT : le café Ellefsen a changé de propriétaires et s’appelle désormais le Beaufort.

  • Le Couteau : 4627 rue Saint-Denis // Un des derniers petits nouveaux, il s’agit d’un véritable repaire pour amateurs avertis, là où le café se déguste comme du bon vin. Décor épuré et bon accueil. Propose aussi quelques gourmandises pour « se sucrer l’bec » (dont certaines sans gluten).

  • Myriade : 1432 Rue Mackay // Ici aussi le café est une affaire de spécialistes, on y vient donc que pour ça, car l’endroit, en centre-ville à deux pas de l’université Concordia, est apprécié des étudiants mais petit donc bruyant. Mais belle terrasse pour les beaux jours.

Si avec tout ça je ne vous ai pas donné envie d’aller prendre un café ! ; )

Je vous quitte en chanson avec la québécoise Chloé Lacasse et une jolie histoire de rencontre… dans un café !

P.S. Et aussi Montréal, one year ago, Montréal J-700 et Un printemps québécois

Carnet gourmand d’adresses rennaises

Début septembre, pour ma dernière semaine de vacances — autant dire il y a un siècle — j’ai rendu visite à une amie dans la jolie ville de Rennes que je ne connaissais pas. Et je n’ai pas été déçue du voyage ! Bien guidée par une amoureuse de la ville aussi gourmande que moi, Rennes s’est avérée être une cité bretonne bonne vivante, culturelle, abordable, propre et accueillante… Un véritable coup de cœur !

A coup de 3 repas pour jour — le déjeuner, le goûter et le dîner — j’ai eu l’occasion de tester quelques bonnes adresses rennaises, que je partage si le cœur vous en dit…

  • Une crêperie girly : La Mère Madeleine – 33 rue Saint-Georges : carte originale, déco soignée, ambiance cosy… et surtout délicieuses crêpes à prix raisonnables, La Mère Madeleine a tout pour elle !
  • Un bon resto : Le Café des Bains – 38 rue Saint-Georges : de la bonne cuisine française mais originale, des formules à petit prix mais qui ne négligent pas la qualité, voilà ce qui fait la réputation de cette bonne adresse bien connue des Rennais. Et pour ne rien gâcher, le service est attentionné et la déco recherchée. Un coup de cœur !
  • Les incontournables kouign-amanns : La Maison Larnicol – rue Le Bastard : j’ai goûté pour la première fois à cette spécialité bretonne, le kouign-amann — un feuilleté au sucre et au beurre, light quoi ! –, et en bonne gourmande appréciant les bonnes choses, j’ai adoré ! La Maison Larnicol, « meilleur ouvrier de France », propose aussi la version miniature, des kouignettes à différents parfums (caramel, pomme, chocolat, framboise, abricot…) et a des magasins dans toute la France — mais pas à Aix, bouh ! (D’ailleurs si quelqu’un sait où l’on peut trouver cette tuerie de pâtisserie à Aix ou Marseille, je suis preneuse !)
  • Un goûter réconfortant : Le Bistrot à Tartines – 2 rue des Fossés : comme son nom l’indique très justement, la spécialité de ce resto, ce sont… les tartines (salées). Oui, mais moi j’y suis allée pour le goûter et je ne peux que vous le recommander. Les tartes et gâteaux sont aussi beaux que bons. Et, non négligeable pour moi, vous l’aurez remarqué, j’adore la déco rétro et l’esprit rustique du lieu, on s’y sent comme à la maison (ou plutôt comme chez mamie). Et que les non-Rennais se rassurent, il y a des adresses à Lyon, Strasbourg et Avignon, avis aux gourmands !

  • Un chouette café : Le Haricot Rouge – 10 rue Baudrairie : la bonne ambiance règne dans ce café étudiant qui propose chocolats chauds, thés et cafés accompagnés de cookies et autres brownies. Des jeux de société sont aussi à la disposition de tous, le temps que la pluie laisse place au soleil, puisque comme chacun sait, il fait beau plusieurs fois par jour en Bretagne ; )

Mais je n’ai (presque) pas fait que manger, on s’est aussi baladées du côté de St Malo et Dinard, où j’ai pris quelques clichés… bleutés…

Je vous laisse sur cette belle image de la plage de St Malo qui personnellement me laisse rêveuse… Vive la Bretagne et bon mercredi : )