Guirlandes de tous les jours

Maintenant que les fêtes sont bel et bien derrière nous et les décorations de Noël décrochées, notre intérieur peut paraître un peu dégarni. Voici donc cinq idées de DIY à base de guirlandes et de photos pour joliment combler le vide le reste de l’année !

Lire la suite

Cookies Time

La recette du cookie parfait, je la recherche depuis des années, ce qui m’a valu de tester de très (trop) nombreuses recettes. Par cookie parfait, j’entends un biscuit à la fois moelleux au milieu et croquant sur le contour — pas difficile la fille hein ! 

Et puis, dans M Le magazine du Monde, je suis tombée sur la recette de Michel et Augustin, les fameux « trublions du goût », et là, miracle !… les cookies étaient justes par-faits ! (Recette en vidéo disponible ici)

Ingrédients pour une dizaine de (gros) cookies :

  • 180 g de farine
  • 4 pincées de levure chimique
  • 1 pincée de sel
  • 150 g de sucre de canne
  • 120 g de beurre (le sortir à l’avance du frigo pour le ramollir afin de bien pouvoir le travailler)
  • 1 œuf
  • 140 g de chocolat noir (ou au lait, ou blanc… selon votre convenance)
  • 70 g de noisettes (ou noix de pécan, ou plus de chocolat, ou autre)

1. Au-dessus d’un grand saladier, tamisez la farine avec la levure. Dans la farine, formez un puits pour y déposer le sel, le sucre de canne, le beurre coupé en morceaux (bien mou donc) et l’œuf entier. Mélangez et malaxez vigoureusement (à la main) jusqu’à obtenir une pâte homogène — une « pommade ». Cassez le chocolat en morceaux de 1 cm au maximum. Incorporez le chocolat et les noisettes concassées (ou autres) à la pâte.

2. Sur une plaque beurrée ou recouverte d’un papier sulfurisé, déposez des petites boules de pâte d’environ 70 g chacun (ce qui donne quand même de beaux gros cookies). Espacez-les bien en les aplatissant légèrement. Placez-les au congélateur 10 minutes, puis enfournez-les à 160 °C pendant 15 à 17 minutes (mais ne vous éloignez jamais bien loin du four, c’est une question de minutes). Vous pouvez mettre un petit verre d’eau au fond du four pour plus d’humidité, et augmenter légèrement la température en fin de cuisson.

3. Une fois sortis du four, laissez-les tiédir quelques minutes, puis transférez-les sur une assiette. Dévorez-les chauds ou tièdes (de ce fait les morceaux de chocolat sont encore fondants, un délice !).

Voilà ce que ça donne en images dans ma cuisine…

Avant de passer au four...

Avant de passer au four…

...et tout juste sortis du four !

…et tout juste cuits !

Astuces – qui font toute la différence – d’une perfectionniste du cookie :

  • N’ayez pas peur de « mettre la main à la pâte » et de mélanger les ingrédients avec vos dix doigts ! C’est pourquoi il faut que les morceaux de beurre soient mous. C’est le coup de main nécessaire à l’obtention d’une belle « pommade ».
  • Au lieu d’utiliser des pépites de chocolats (certes bien pratiques dans certains cas), Michel et Augustin suggèrent de hacher au couteau le chocolat, ce qui donne des copeaux irréguliers, des petits et des gros morceaux, certains fondants, d’autres encore croquants, miam !
  • Peser les boules de pâte est certes un peu fastidieux, mais vos cookies cuiront de ce fait uniformément et n’en seront que plus parfaits !
  • Un autre petit plus soufflé par les deux acolytes : avant de les mettre à cuire au four, laisser les boules de pâte refroidir une dizaine de minutes au congélateur, ça permet à la pâte de se « ressaisir » et d’éviter de trop s’étaler trop vite une fois dans la chaleur du four.
  • Enfin, si vous aimez les cookies comme moi moelleux au centre, ce n’est pas grave s’ils ne sont pas durs en sortant du four – au contraire – ils durciront bien assez après.

Vous m’en direz des nouvelles ! ; ) Bon appétit et bon WE !

Pancakes Time

A la veille du week-end et de ses copieux petits déj’, brunchs et autres goûters, je vous propose une recette de pancakes inratables pour donner une touche US à vos menus !

Elle est ultra facile et rapide à réaliser et les pancakes se marient aussi bien avec du salé que du sucré — quelques carrés de chocolat fondus sur le dessus, miam ! Il y en a donc pour tous les goûts…

Ingrédients pour une douzaine de pancakes :

  • 300 g de farine
  • 3 c. à s. de sucre
  • 1 sachet de levure chimique (11 g)
  • 1 c. à c. de bicarbonate de soude
  • 1 œuf
  • 50 g de beurre fondu (facultatif)
  • 50 cL de lait

Fouetter l’œuf, le beurre (facultatif à mon goût) et le lait. Dans un autre récipient, mélanger la farine, le sucre, la levure et le bicarbonate. Faire un puits et y verser le mélange liquide. Remuer délicatement à la spatule jusqu’à ce que le liquide soit grossièrement incorporé.

Faire chauffer une petite poêle à feu moyen, bien la graisser (d’autant plus si vous n’avez pas mis de beurre dans la pâte). Quand elle est bien chaude, y déposer une louche de pâte. Quand de grosses bulles (oui, oui !) commencent à se former, retourner le pancake et cuire encore 2 minutes. Servir chaud !

Recette inspirée du génial livre « Petit guide d’initiation à la cuisine US pour voir ce que l’Amérique a dans le ventre » (mais qui semble épuisé…).

Toutefois, les addicts de cuisine américaine, et plus particulièrement des pâtisseries, peuvent se consoler avec le très beau livre de recettes « Un goûter à New York ».

Régalez-vous et passez un beau WE : )

Rafraîchissements estivaux

Parce qu’il fait beau, parce qu’il fait chaud et qu’il faut s’hy-dra-ter, autant se désaltérer avec plaisir — et ne pas boire que de l’eau ! Je ne me lasse donc jamais de m’abreuver de deux boissons faites maison : la citronnade et le latte glacé.

Pour une citronnade maison :

Râper les zestes de 4 citrons (bio ou non traités) et les faire bouillir dans un litre d’eau. Une fois l’eau arrivée à ébullition, éteindre le feu et laisser infuser 15 à 20 minutes (plus on laisse infuser, plus l’amertume se fera sentir).

Filtrer l’eau à l’aide d’une passoire pour retenir les zestes, ajouter 60g de sucre et le jus des 4 citrons. Bien mélanger.

Placer au réfrigérateur et déguster bien frais.

N’hésitez pas à rajouter de la menthe, de la fleur d’oranger ou de l’eau de rose pour varier ! Petite astuce : je place des feuilles de menthe dans les glaçons (ou bien encore des framboises ou des morceaux de citron).

Pour le latte glacé :

Réaliser des glaçons avec du café (sucré pour ma part) à faire ensuite fondre dans un grand (ou petit d’ailleurs) verre de lait : 4 à 6 glaçons pour 300 mL de lait.

J’ai ainsi un latte bien glacé et qui a l’avantage de ne pas être « mouillé » comme un latte glacé classique (c’est-à-dire café chaud, lait froid et plein de glaçons pour refroidir le tout mais qui fondent ensuite rendant plein d’eau…).

J’espère que vous apprécierez ! Bonne dégustation, vous m’en direz des nouvelles : )