Et Voilà… Isaac Delusion

« Ce disque, c’est éteindre le réveil pour rêver encore 5 minutes. » Ce disque, c’est Early Morning. Le tout dernier EP de Isaac Delusion.

Isaac Delusion Et Voilà Coralie

Isaac Delusion Early Morning EP

Cinq morceaux comme autant de mini rêves éveillés. Aériens, bucoliques, planants, parfaits. Comme l’est le morceau « Purple Sky » qui m’a le premier attiré et donné envie d’en savoir plus sur ce chouette groupe français.

Isaac Delusion, c’est un duo devenu trio. Le tout fête son première anniversaire mais fait déjà des merveilles avec sa musique électronique chaleureuse. Et nos oreilles sont plus que reconnaissantes à l’écoute de morceaux comme « Transistors » ou « Waiting ».

Joli clip aux accents rétro

Il y a un an, Isaac Delusion avait déjà très bien débuté avec un premier EP de trois titres, Midnight Sun. Un morceau éponyme léger qui donne envie de ne fermer les yeux que pour se réveiller au son de « Early Morning ». Les influences et les références oscillent entre Electric Guest et Patrick Watson – deux gros coups de cœur 2012 dont je n’ai pas encore parlé, mais si je m’écoutais, ça discuterait beaucoup trop musique par ici ! – mais sans jamais pourtant avoir l’impression de déjà entendu.

Dire que j’ai hâte d’écouter leur premier album est un doux euphémisme – mais paraît-il que pour ça, il faudra être patient ! Ça tombe bien on a déjà de quoi attendre en musique !

Belle journée tout le monde : )

Best Of 2012

2012 se termine dans quelques jours à peine et cette année restera pour moi celle où j’ai commencé ce blog que je prends beaucoup de plaisir à tenir – et j’espère pour vous à lire ! Je ne regrette pas le moins du monde m’être lancée dans cette aventure, certes chronophage, mais avant tout très plaisante !

Depuis six mois, j’ai donc partagé quelques adresses — que j’espère bonnes — à Marseille, Rennes, Paris ou encore New York.

Je vous ai aussi parlé de la belle Montréal, de l’année que j’y ai passé il y a un an, de mes espoirs d’y retourner mais aussi de ses cafés et cupcakes cochons.

Best of 2012 Et Voilà Coralie

La musique a aussi pris la place de pas mal de posts dont mes découvertes coup de cœur de l’année : Portugal. The Man, Alt-J et Future Of What pour les anglophones, et en français, les talentueux québécois Louis-Jean Cormier et Marie-Pierre Arthur.

Mes séries préférées, Downton Abbey, New Girl, Homeland et Mad Men ont également fait l’objet de quelques billets.

Best of 2012 Et Voilà Coralie

J’ai partagé mes inspirations de voyage, de matins tout doux ou encore de paysages enneigés

Enfin, je me suis dévoilée (un peu).

J’espère que l’année 2013 sera pleine de (bonnes) surprises, découvertes et inspirations pour que je puisse les partager ici bien sûr ! ; ) Et j’espère que vous serez au rendez-vous… the best is yet to come !

Christmas Spirit

« Noël n’est pas un jour ni une saison, c’est un état d’esprit. » — Calvin Coolidge

Christmas Card christmas-tree-heart-bokeh tumblr_lukgov9QJc1qfx394o1_500 276026_noel-un-air-de-fete-dans-mon-salon whiteloftstudio_xmas_0050$!x600 AN121

Je vous souhaite à chacun un très beau Noël, que vous le passiez en famille ou entre amis, le fêtiez le 24 au soir ou le 25 — ou bien les deux, comme moi ! –, l’essentiel est d’en profiter, ce n’est qu’une fois dans l’année !

Je ne peux bien sûr pas m’empêcher de vous laisser en musique avec une chanson de Noël pas banale de The Raveonettes !

P.S. Plus de chansons de Noël avec Smith & Burrows et The Girls With Glasses !

Christmas Songs 2/2 : The Girls With Glasses Show

Il y a quelques temps, je vous présentais The Girls With Glasses Show et leur irrésistible univers glassy & girly ! Mais les lunettes ne sont pas la seule obsession de Brooke White et Summer Bellessa. Les deux jeunes femmes sont aussi deux vraies fans de Noël et elles le partagent joliment en chanson !

C’est certes plein de bons sentiments mais terriblement efficace pour mettre du baume au cœur et se plonger dans l’ambiance de Noël, leur bonne humeur étant toujours autant communicative…

Si ces chansons vous ont plu sachez que vous les retrouverez sur l’album de Noël que Brooke White vient de sortir , Brooke White Christmas.

Mais les demoiselles n’en sont pas restées à la chanson, les années passées elles ont également partagé guides de cadeaux — for best friends, moms and guys — et recettes de cuisine !

J’espère que tout cela accompagnera joyeusement vos derniers préparatifs : ) Belle semaine !

P.S. Et aussi, la semaine dernière, les sublimes chansons de Noël de Smith & Burrows…

Christmas Songs 1/2 : Smith & Burrows

Pour se glisser petit à petit dans l’ambiance des fêtes, rien de mieux que de la musique – encore et toujours ! Et dans la catégorie chansons de Noël, les Anglais Smith & Burrows sont de très loin mes favoris !

Smith and Burrows Funny Looking AngelsSmith and Burrows Funny Looking Angels

Pourtant, je n’ai entendu parler de leur album de Noël « Funny Looking Angels », sorti en novembre 2011, qu’en janvier dernier, après Noël donc. Mais qu’importe, l’hiver montréalais avec son lot de neige et de températures négatives cadrait parfaitement pour l’ambiance de cet album aux chansons avant tout très hivernales.

Smith & Burrows, c’est l’accord parfait entre la guitare de Tom Smith et le piano de Andy Burrows, mais surtout entre leurs sublimes voix. Les deux garçons, respectivement chanteur du groupe Editors et batteur de Razorlight, ont mis, le temps de cet album, leurs influences rock de côté pour se dévoiler en douceur et sans pudeur, à l’image du titre « When The Thames Froze ».

Sur cet inclassable album du temps des fêtes, quelques titres originaux comme « As The Snowflakes Fall » ou « This Ain’t New Jersey » se mêlent à d’inattendues reprises, pas forcément de Noël, comme l’étonnant « Wonderful Life » qui n’a plus rien à voir avec celui du groupe Black. Le tout est mélodieux, sensible, un brin mélancolique, en un mot parfait – et pas que pour Noël !

Cette année, je suis donc ravie de pouvoir me plonger dans l’écoute de « Funny Looking Angels » à la bonne période – et je ne m’en prive pas, ni ne m’en lasse !

Smith and Burrows Funny Looking Angels

Avez-vous, vous aussi, des albums incontournables pour vous mettre dans l’ambiance des fêtes ?

P.S. Les chansons hivernales étaient déjà sur le blog lundi dernier avec Radical Face… et encore plus de chansons de Noël la semaine prochaine !

Winter is coming… {Radical Face}

Ça y est, l’hiver se fait clairement ressentir. Et qui dit hiver dit musique réconfortante et chaleureuse. Et dit donc Radical Face.

Derrière Radical Face, se cache un Américain, Ben Cooper, qui est un groupe à lui tout seul et ne supporte aucune étiquette si ce n’est celle de surdoué de la musique. Voix, instruments, paroles, le garçon fait tout tout seul et ça lui réussit plutôt très bien !

Radical Face s’est d’abord fait connaître avec « Welcome Home », chanson rendue célèbre par la publicité et extraite de son excellent premier album « Ghost » sorti en 2007.

Mais les autres chansons de ce premier album valent tout autant le détour. « Winter is coming » est parfaite pour célébrer l’arrivée du froid et du soleil d’hiver. « Glory », « Haunted » ou encore « Sleepwalking » mettent quant à elles parfaitement en valeur la voix délicate et chaude de ce trentenaire qui cache bien son jeu derrière ses airs un peu bourrus.

Et puis le garçon a décidé de se lancer dans une ambitieuse aventure. Celle d’une trilogie intitulée « The Family Tree ». Trois albums pour narrer l’histoire d’une famille américaine du XIXe au XXe siècle. Le premier opus, « The Roots », est sorti cette année et c’est beau. Simplement beau. A l’image des titres « Ghost Towns », « A Poung of Flesh », « Black Eyes »… tous en fait !

Les Inrocks ont même parlé de « merveilleuse musique qui devrait être vendue en baume, régénérant et bienfaiteur ». Parfait pour l’hiver qui s’annonce en somme !

Avez-vous, vous aussi, des chansons synonymes d’hiver, de grand froid et de réconfort ?

Bonne semaine : )

CLIP : Two Cousins {Slow Club}

Pour démarrer la semaine en beauté, rien de tel que de la bonne musique. Et que dire quand, en plus, le clip est réussi. C’est le cas du titre « Two Cousins »  du groupe anglais Slow Club. Je ne me lasse pas de regarder ces deux danseurs se lâcher en rythme !

Slow Club Two Cousins

Bonne semaine à tous !

P.S. Et aussi « Dancing like a 4-year-old »

Et Voilà… Hustle + Drone

Vous avez certainement remarqué que j’adore causer musique sur ce blog. En la matière, j’ai des choix assez éclectiques, bien que j’aime en fait surtout le rock, la pop et le folk, pourvu que ça soit indie… Pas si éclectique que ça en somme ! Et, surtout, j’aime écouter des artistes et des groupes que personne, ou presque, ne connaît. En revanche, ça ne me dérange pas de les partager ; )

Et aujourd’hui, je vous présente un jeune groupe pile dans la tendance : Hustle and Drone. Je les mentionnais déjà il y a deux semaines dans le post sur Portugal. The Man et pour cause…

En février dernier, Ryan Neighbors, belle tête de jeune premier trompeuse, quitte le génial groupe Portugal. The Man pour se consacrer à la formation d’un nouveau duo, Hustle and Drone donc.

Le tout jeune groupe « Made in Portland », la capitale des hipsters, propose de la pop très électronique qui résonne bien. Les deux acolytes maîtrisent leur synthétiseur à merveille pour nous offrir des sons électriques, à l’image des titres « Echo » et « Bobby Wish ».

Mais Hustle and Drone sait aussi donner davantage dans la douceur, sans se départir pour autant de mélodies accrocheuses. Exemple parfait avec « Index ».

Leur premier EP de 5 titres, sorti en juillet dernier, est à l’écoute et téléchargeable – pour 4 petits dollars – sur Bandcamp. Hâte d’en écouter plus de leur part très vite j’espère !

Belle journée et bon week-end ! : )

So American… {Portugal. The Man}

Pour finir cette semaine américaine en musique, rien de mieux que le groupe Portugal. The Man, un gros coup de cœur découvert l’année dernière.

Comme le nom de leur groupe ne le laisse pas penser, ces quatre là sont… américains ! Deux membres originaires d’Alaska, deux autres d’Oregon, tout ce beau monde se rencontre en 2005 à Portland, la « Mecque Hipster », et forme le groupe (toutefois le cadet de la bande les a quitté récemment pour fonder son propre groupe, Hustle and Drone, dont j’aurais l’occasion de vous reparler). Six albums plus tard, leur talent n’est plus à démontrer. Ni même leur succès. Il était donc temps d’entendre parler d’eux de ce côté-ci de l’Atlantique !

Et aussi un EXCELLENT remix de ce morceau par Woodkid ici !

Signature avec un nouveau label pour leur dernier album sorti l’année dernière, « In The Mountain, In The Cloud », et les voilà qui se lancent à la conquête d’une carrière internationale amplement méritée.

A l’image de leur single « So American », le groupe propose un rock expressif oscillant entre pop et psychédélisme. Des rythmes sophistiqués, une voix aiguë, un résultat pur et puissant, voilà la géniale recette inimitable de Portugal. The Man. Les Inrocks, toujours dans la demi-mesure, ont même parlé à leur propos d’un mélange musical « entre LSD et Haribo » – mais la comparaison tient la route ! Et c’est vrai qu’à l’écoute de l’album on a un peu l’impression de planer… « in the mountain, in the cloud »

Toujours est-il que le mieux pour s’en rendre compte par soi-même reste de les écouter… Faire une sélection de leurs morceaux pour vous les proposer à l’écoute a été une véritable torture tant ils sont aussi bons les uns que les autres et impossible à départager pour moi !

N’hésitez pas à aller prêter une oreille à tout l’album qui vaut vraiment le détour pour les fans d’indie rock et tous les curieux amoureux de musique !

Photos Nastassia Brame pour Paulette Magazine

Bon WE et à lundi !

P.S. Et aussi « The Girls With Glasses » de lundi et « Mes incontournables new-yorkais » de mercredi !

Et Voilà… Louis-Jean Cormier

Ça fait un petit moment déjà que je veux vous parler de cet artiste (je vous l’annonçais d’ailleurs dans mes « confessions » il y a 3 semaines !). Parce que plus je l’écoute, plus je l’aime. Louis-Jean Cormier m’a charmé et conquise. Avec son nouvel album bien entendu.

Déjà, étant Québécois, il partait avec une longueur d’avance – oui, je sais, c’est de la discrimination positive à ma manière. Second avantage déterminant : il est le chanteur de l’excellent groupe de rock montréalais Karkwa. Le garçon avait donc déjà beaucoup de choses pour lui, avant même que je ne prête une oreille à son nouvel album en solo « Le Treizième Étage » sorti en septembre.

Louis-Jean Cormier tout seul, ça donne donc des chansons plus posées, plus folk, mais tout aussi fortes ! Des paroles pas mal plus optimistes que les sombres qu’il chante pour Karkwa. Et sa voix rocailleuse et chaleureuse est magnifiquement mise en valeur par des mélodies douces et des balades pop. Tout pour plaire, je vous dis !

Pour vous en convaincre, écoutez donc les jolis titres « La Cassette »ou « L’ascenseur » ou carrément tout l’album sur Bonsound !

Et en attendant qu’il traverse un jour l’Atlantique, pour avoir une idée de ce qu’il donne sur scène, lisez le chouette article d’Une Parisienne à Montréal qui a assisté à son concert de lancement, la chanceuse !

Sur ce, belle journée tout le monde : )

P.S. Et voilà aussi… Marie-Pierre Arthur, autre belle découverte québécoise.