Montréal à la sauce vegan

Cela fait un long moment que je ne vous ai pas parlé de bonnes adresses à Montréal. Surtout parce que je ne me sens plus tellement légitime étant donné que ça fait déjà neuf mois que je suis rentrée et que des chouettes blogs de bouffe sur Montréal, ce n’est pas ça qui manque ! Mais qu’importe, j’avais quand même envie de partager avec vous quelque chose qui m’a agréablement surprise : les restos végétariens. Sur place, j’avais une amie vegan (à la différence des végétariens qui ne mangent pas de viande et de poisson, les végétaliens eux ne touchent à rien de ce qui est d’origine animale : viande, œuf, lait, fromage…) et une autre gluten free (pas de farine de blé). Chacune suivait ce genre de régime pour des raisons très précises et personnelles et cela m’a donné l’occasion de découvrir une nouvelle alimentation et cuisine et, surtout, de nouveaux restos – oui, je n’en manque pas une !

  • La Panthère Verte : 66 rue St-Viateur O. (Mile-End), 2153 rue Mackay (Centre-ville), 145 avenue Mont-Royal E. (Plateau)

La Panthère verte est une place à lunch végétalienne et bio qui propose de la « bonne bouffe pour jungle urbaine » – c’est elle-même qui le dit. On lui rend surtout visite pour ses délicieux et copieux falafels et ses belles salades de légumes, le tout à petit prix, à emporter ou à manger sur place dans un décor verdoyant et une ambiance hipster sur St-Viateur ou estudiantine sur Mackay – où il y a en plus d’une petite terrasse – ou encore à leur nouvelle adresse sur Mont-Royal.

Photo : Les  Gourmandes de Montréal

Sur St-Viateur – Photo : Les Gourmandes de Montréal (merci à elles !)

Je ne vous le cache pas, le nom de ce café fait limite penser à une secte, d’autant plus avec le grand vitrail qui orne la devanture. Mais, promis, personne ici n’essayera de vous embrigader. Au menu, smoothies, sandwichs chauds et froids, burgers… végétariens bien sûr et toujours pour moins de 10$. Mention spéciale à la petite cour arrière super agréable aux beaux jours. Sinon, l’hiver il faudra se contenter des quelques places à l’intérieur car l’endroit n’est pas bien grand, mais il n’en est que plus chaleureux !

Attention, pour dîner ou souper Aux Vivres, vous risquez fort de… faire la queue (comme assez souvent dans les bonnes places à Montréal). Pourtant l’endroit est grand, mais c’est normal, parce que c’est convivial, bon, (très) copieux et à des prix raisonnables. Tout pour plaire, même aux non végétariens ! La carte est grande, s’inspire des cuisines du monde (thaï, indienne, mexicaine…) et le choix difficile donc : salades, sandwichs, burritos… et leurs très fameux bols de légumes et tofu servis sur du riz en sauce, que je vous recommande. D’ailleurs, il y a quelques jours, la blogueuse foodie de La Bouche Pleine a partagé la recette de la célèbre sauce Dragon du bol du même nom – je languis de la tester mais je doute qu’elle soit aussi bonne que la leur, forcément ! Pour les amoureux du chocolat, gardez un peu de place pour le brownie chipotle en dessert ! Et pour les affamés pressés, il y a même un service express à emporter.

Photo : Aux Vivres

Photo : Aux Vivres

Photo : Aux Vivres

Photo : Aux Vivres

Enfin, direction le quartier anglophone et la rue Notre-Dame Ouest pour un bon repas préparé par Bonnie dans son resto végétarien et bio. J’y ai mangé de très bonnes lasagnes à la ricotta de tofu, savoureuses et bien servies, dans un décor boisé et cosy. J’imagine que le resto doit être également très agréable pour un lunch – salades, soupes et sandwichs sont aussi proposés en plus de plats plus « élaborés » – et en été avec la grande baie vitrée.

Pour finir, il y a aussi la « cantine » végétarienne Le Commensal – prix du repas au poids de l’assiette, je vous conseille le resto de la Place des Arts – et le végétalien « haut de gamme » Crudessence, aussi bio et sans gluten, dont j’ai découvert l’existence trop tard et que je n’ai malheureusement pas eu le temps de tester, mais qui paraît-il vaut le détour.

Être végétarien est beaucoup plus répandu en Amérique du Nord que ça ne l’est en France et donc beaucoup mieux toléré. Par exemple, la grande majorité des restos à Montréal proposent dans leur menu au moins un plat veggie-vegan et/ou gluten free. Il est donc assez facile de sortir avec des amis qui suivent ce type de régimes alimentaires sans forcément toujours aller dans des restos spécialisés – même si ceux-ci sont très bons.

Et vous, vous arrive-t-il de manger végétarien de temps en temps (ou même tout le temps) ?

For the love of food

P.S. Et aussi quelques bonnes adresses de cafés et de cupcakes à Montréal !

P.S.S. Amoureux de Montréal ou simples curieux, courez écouter ou réécouter la dernière émission de Villes-Mondes sur France Culture consacré à… Montréal ! Deux heures de délice à parcourir les rues de la ville et (re)découvrir ses quartiers, son histoire, sa culture, sa vie quotidienne, guidé par le bel accent de ses habitants. Comme si vous y étiez (ou presque) – et c’est moins cher qu’un billet d’avion… en attendant ! Documentaire en 2 parties de 58 minutes : « Légendes et perspectives, Montréal raconté » et « Paroles et musiques, Montréal enchanté »

Carnet gourmand d’adresses rennaises

Début septembre, pour ma dernière semaine de vacances — autant dire il y a un siècle — j’ai rendu visite à une amie dans la jolie ville de Rennes que je ne connaissais pas. Et je n’ai pas été déçue du voyage ! Bien guidée par une amoureuse de la ville aussi gourmande que moi, Rennes s’est avérée être une cité bretonne bonne vivante, culturelle, abordable, propre et accueillante… Un véritable coup de cœur !

A coup de 3 repas pour jour — le déjeuner, le goûter et le dîner — j’ai eu l’occasion de tester quelques bonnes adresses rennaises, que je partage si le cœur vous en dit…

  • Une crêperie girly : La Mère Madeleine – 33 rue Saint-Georges : carte originale, déco soignée, ambiance cosy… et surtout délicieuses crêpes à prix raisonnables, La Mère Madeleine a tout pour elle !
  • Un bon resto : Le Café des Bains – 38 rue Saint-Georges : de la bonne cuisine française mais originale, des formules à petit prix mais qui ne négligent pas la qualité, voilà ce qui fait la réputation de cette bonne adresse bien connue des Rennais. Et pour ne rien gâcher, le service est attentionné et la déco recherchée. Un coup de cœur !
  • Les incontournables kouign-amanns : La Maison Larnicol – rue Le Bastard : j’ai goûté pour la première fois à cette spécialité bretonne, le kouign-amann — un feuilleté au sucre et au beurre, light quoi ! –, et en bonne gourmande appréciant les bonnes choses, j’ai adoré ! La Maison Larnicol, « meilleur ouvrier de France », propose aussi la version miniature, des kouignettes à différents parfums (caramel, pomme, chocolat, framboise, abricot…) et a des magasins dans toute la France — mais pas à Aix, bouh ! (D’ailleurs si quelqu’un sait où l’on peut trouver cette tuerie de pâtisserie à Aix ou Marseille, je suis preneuse !)
  • Un goûter réconfortant : Le Bistrot à Tartines – 2 rue des Fossés : comme son nom l’indique très justement, la spécialité de ce resto, ce sont… les tartines (salées). Oui, mais moi j’y suis allée pour le goûter et je ne peux que vous le recommander. Les tartes et gâteaux sont aussi beaux que bons. Et, non négligeable pour moi, vous l’aurez remarqué, j’adore la déco rétro et l’esprit rustique du lieu, on s’y sent comme à la maison (ou plutôt comme chez mamie). Et que les non-Rennais se rassurent, il y a des adresses à Lyon, Strasbourg et Avignon, avis aux gourmands !

  • Un chouette café : Le Haricot Rouge – 10 rue Baudrairie : la bonne ambiance règne dans ce café étudiant qui propose chocolats chauds, thés et cafés accompagnés de cookies et autres brownies. Des jeux de société sont aussi à la disposition de tous, le temps que la pluie laisse place au soleil, puisque comme chacun sait, il fait beau plusieurs fois par jour en Bretagne ; )

Mais je n’ai (presque) pas fait que manger, on s’est aussi baladées du côté de St Malo et Dinard, où j’ai pris quelques clichés… bleutés…

Je vous laisse sur cette belle image de la plage de St Malo qui personnellement me laisse rêveuse… Vive la Bretagne et bon mercredi : )

2 days in Paris

Paris is always a good idea. Ce n’est pas moi qui l’ai dit mais Audrey Hepburn. Et elle avait bien raison, c’est pour cela que je suis montée à Paris deux jours le mois dernier m’enivrer un peu de la capitale en été.

Mais que fait-on en seulement deux tous petits jours à Paris ? Eh bien on se promène, beaucoup. On mange, aussi. On se cultive, un peu. On prend des photos, à l’infini. Et on en profite, surtout.

Voici quelques clichés ramenés et bonnes adresses glanées ; )

Façade de l’Opéra Garnier

Palais Royal

Dans les jardins du Palais Royal

Petit pèlerinage personnel devant le bel immeuble atypique de l’Institut Catholique de Paris, rue d’Assas

Le Petit Lux – 29 rue de Vaugirard, Paris 6e

Le Petit Lux, café d’un côté, pâtisserie-traiteur de l’autre. Un endroit pas trop cher pour se restaurer dans le très chic (et donc pas mal cher) quartier de Saint-Germain-des-Près. Sandwichs et pâtisseries sont à emporter et à aller déguster dans le Jardin du Luxembourg, à deux pas ; ) Autant dire que c’était ma cantine pendant mon année d’études dans la capitale et que j’étudiais alors à deux pas…

Jardin du Luxembourg

Jhin – 5 rue Condé, Paris 6e

Chez Jhin, au cœur de Saint-Germain-des-Près, j’y suis rentrée par hasard, attirée par les magnifiques tissus japonais déclinés en une multitude d’accessoires : des coussins, aux bijoux, sans oublier les traditionnels kimonos. Des créations originales à tous les prix !

Saint-Germain-des-Près

Le mythique Pont des Arts

Classicisme vs modernité au Louvre

Le port de l’Arsenal, dépaysement à deux pas de la Bastille

Le quartier Bastille regorge de bonnes adresses et de concept stores plus tentant les uns que les autres !

Nadja Carlotti – 13 bis rue Keller, Paris 11e

Nadja Carlotti, du nom de la créatrice de bijoux qui tient la boutique, est un petit écrin ne rassemblant que des belles choses : les bijoux crées sur place par Nadja donc, à des prix très abordables (que l’on retrouve aussi sur l’eshop), mais aussi de la maroquinerie, de la papeterie ou encore de la déco.

Les Fleurs – 6 passage Josset, Paris 11e

La boutique Les Fleurs est un autre de mes coups de cœur et une adresse déjà bien connue. C’est une vraie caverne d’Ali Baba où il est difficile de résister entre bijoux, sacs, déco, accessoires… Et pour le plus grand malheur de notre compte en banque, la boutique dispose aussi d’un eshop.

Pause Café – 41 rue de Charonne, Paris 11e

Le Pause Café, dans son décor très urbain de la rue de Charonne, est une des bonnes adresses du quartier. Carte savoureuse, service efficace, prix raisonnables, terrasse plus qu’agréable, je recommande (et sans originalité, car je suis loin d’être la seule !).

La Promenade Plantée ou Coulée Verte, jardin suspendu au-dessus des boulevards du 12e arrondissement. Dépaysement garanti en plein cœur de Paris. J’adore.

She’s cake – 20 avenue Ledru-Rollin, Paris 12e

Et enfin, pour finir ce court séjour sur une note sucrée, passage par la pâtisserie spécialisée en cheesecake, She’s Cake, tenue par la ravissante Sephora, qui propose ses petits gâteaux aussi bien en version sucrée (ci-dessus Oreo et Lion) que salée — pas goûté cette fois-ci mais je suis curieuse de savoir ce que ça donne… Et pour les Sudistes qui prennent leur train gare de Lyon, sachez que la pâtisserie se situe à deux pas ; )

J’espère que ce passage éclair dans la capitale et les quelques adresses vous ont plu : ) Bonne journée à tous !

PS : le titre « 2 days in Paris » fait référence au très bon film du même nom de Julie Delpy. Terriblement drôle et vrai, si vous ne l’avez pas encore vu, je vous le recommande vivement !