Wisconsin, USA

Wisconsin Crédit Photo Et Voila Coralie

J’ai eu la chance de passer les fêtes de fin d’année bien entourée aux États-Unis, dans le Wisconsin. Cet État du Midwest, surnommé « America’s dairyland » (littéralement « La laiterie de l’Amérique »), n’est pas une destination des plus touristiques, mais pourtant loin d’être dépourvu d’intérêts.

Lire la suite

San Francisco Daydream

Illustration : Julia Marco

Illustration : Julia Marco

En ce moment, je fais un blocage sur San Francisco ! La faute aux récents et très chouettes articles sur la ville de Cachemire & Soie (dont un génial city guide), One Sheepish Girl (ici et ), 4 Seasons At Home et A Cup Of Jo. La faute aux sublimes photos de Inayali et One Sheepish Girl sur Instagram. La faute aussi aux bonnes adresses de Chantelle Grady dans son Sourced Cities spécial SF. La faute aux souvenirs enfin. Ceux de mes 16 ans, c’était il y a sept ans et je renouvellerais bien volontiers le stock !

Photo : Whirra

Photo : Whirra

Photo : Inayali

Photo : Inayali

Photo : Inayali

Photo : Inayali

Image via Kevin Dart

Et vous, de quelle destination rêvez-vous en ce moment ?

P.S. C’est quand qu’on part où ? Et aussi Windows of New York

Windows of New York

Internet regorge de talents et de projets inspirants. Je suis tombée sur l’un d’eux qui m’a bien plu récemment : Windows of New York. L’idée est toute simple, presque bête, et pourtant elle marche. Une collection des fenêtres qui ornent les rues des quartiers de New York, mise à jour chaque semaine par un graphic designer mexicain, José Guizar, qui parcourt les rues de sa ville les yeux en l’air. Aviez-vous remarqué qu’il y avait autant de sortes de fenêtres dans la seule ville de New York ? — bon, quelle ville, me direz-vous ! Si j’ai la chance d’y retourner un jour, assurément que j’y prêterai plus attention !

Windows of New York West Village Windows of New York East Village Windows of New York Soho Windows of New York Upper East Side Windows of New York West Village Windows of New York Clinton Windows of New York West Village

Belle journée !

{Toutes les illustrations : José Guizar}

P.S. Et aussi, mes incontournables new-yorkais

Palm Springs, l’envers du décor

Récemment, j’ai eu l’occasion de découvrir le travail d’un jeune photographe qui m’a rappelé celui de Robert Doisneau. En 1960, le célèbre photographe parisien du « Baiser de l’hôtel de ville » est envoyé à Palm Springs par le magazine américain Fortune. Cinquante ans plus tard, des photos inédites de cette série sont découvertes, et en 2010, Flammarion en a fait un livre et Arte, un webdocumentaire, « Palm Springs, California. Sur les pas de Robert Doisneau ».

La maquette © Atelier Robert Doisneau

La maquette © Atelier Robert Doisneau

Palm Springs 1960, Robert Doisneau et Jean-Paul Dubois, Flammarion

Aujourd’hui cité pour retraités en mal de soleil, Palm Springs était dans les années 50 le refuge des stars hollywoodiennes. Le webdocu nous plonge dans le « style Palm Springs » de la fin des années 50, quand la ville très glamour était le symbole du rêve américain, de la société de consommation et de la vie moderne. Il nous emmène aussi faire le tour des plus belles maisons pour une petite leçon d’architecture et de déco 100% « modernisme », le style des Fifties.

La piscine aux parasols © Atelier Robert Doisneau

La piscine aux parasols © Atelier Robert Doisneau

La voiture bleue © Atelier Robert Doisneau

La voiture bleue © Atelier Robert Doisneau

Les cygnes gonflables © Atelier Robert Doisneau

Les cygnes gonflables © Atelier Robert Doisneau

Mais le documentaire soulève aussi intelligemment des questions plus délicates, comme celles de la place des homosexuels – acteurs importants du développement artistique de Palm Springs –, des immigrés – petites mains laborieuses de l’industrie du tourisme – et de l’environnement – là où la création d’une ville en plein désert était vue il y a un demi-siècle comme une victoire de l’homme sur la nature, elle est aujourd’hui un véritable cauchemar pour l’écologie.

Résidente avec chiens © Atelier Robert Doisneau

Résidente avec chiens © Atelier Robert Doisneau

Sous le parasol © Atelier Robert Doisneau

Sous le parasol © Atelier Robert Doisneau

Golf à Palm Springs © Atelier Robert Doisneau

Golf à Palm Springs © Atelier Robert Doisneau

Parking © Atelier Robert Doisneau

Parking © Atelier Robert Doisneau

Si vous avez du temps pour rêver, je vous conseille de plonger dans le bouquin ou le webdocumentaire qui tous deux égrènent les clichés colorés de Doisneau d’une étonnante modernité. Évasion garantie !

Bonne semaine à tous ! : )

P.S. Et aussi des envies de voyage et la vidéo d’un road trip américain !

Trio de vidéos #1

Pour ce dimanche, trois vidéos qui m’ont récemment transportée/émue/fait sourire, bref plu ! C’est le genre de choses que j’aime habituellement partager sur Twitter, mais pourquoi pas ici aussi… !

  • De la poésie avec « Paperman », le court métrage animé des studios Disney nommé aux Oscars !

  • De l’évasion avec un road-trip à travers les États-Unis de 2 semaines, 3000 miles et 5000 photos résumé en 3 minutes. Attention, forte envie de voyage après le visionnage de cette vidéo !

  • De la gourmandise avec les coulisses du shooting photo du livre de cuisine What Katie Ate – et la réjouissante impression d’être une petite souris qui peut tout voir (mais pas tout goûter…) !

Bon dimanche et bonne semaine à tous !

P.S. Et aussi : Empty America, où quand San Francisco, New York et Seattle se vident de leurs habitants…

Mad about Mad Men

Ce soir, Mad Men redémarre sur Canal +. Déjà la cinquième saison de cette géniale série dont je ne me lasse pas. Je l’aime pour l’incursion dans le monde de la pub, pour ses personnages complexes et tourmentés, pour le voyage dans l’Amérique des Sixties (d’ailleurs la saison 5 met un pied dans les années 70 que perso j’aime moins…), pour son ambiance et son esthétique, pour…

En 2010, Rolling Stone publiait « Inside Mad Men », une série de magnifiques clichés « on set and behind the scenes ».

Aussi, pour les curieux, une passionnante interview (en anglais) du chef décorateur de la série pour découvrir les secrets mais aussi les galères qu’impliquent de vouloir recréer l’univers rétro des années 60… en 2012 !

Enfin, un calendrier et un agenda qui me font de l’œil pour 2013…

Bizarrement, je ne connais pas grand monde qui n’aime pas Mad Men… Continuez-vous à suivre la série après cinq saisons ?

P.S. Et aussi, mad about Downton Abbey, New Girl et Homeland !