Webdocs en stock

Si vous avez quelques heures à tuer (intelligemment) devant vous, je vous conseille deux très bons webdocumentaires sortis cette année : City ballet et Fort McMoney. Le premier nous emmène dans les coulisses du New York City Ballet, tandis qu’on plonge au cœur de l’industrie pétrolière avec le second. Aucun rapport entre les deux – si ce n’est leur qualité –, il y en a donc pour tous les goûts !

City Ballet, c’est 12 épisodes de 6 minutes qui nous entraînent dans les coulisses du prestigieux New York City Ballet à la rencontre de ses danseurs, qu’ils soient apprentis, corps de ballet, solistes ou premiers danseurs.

City Ballet

Le webdoc – en anglais – ne nous épargne pas l’envers du décor de ce monde à part entière. Il montre tous les efforts et la douleur que cet art, fait de grâce et de force, nécessite. Le sacrifice, les blessures ou les relations de couple sont abordés avec beaucoup de sincérité. « This job is never going to be easy. It’s gonna hurt every single time you do it. And the better you do it, the more it hurts », confient deux des danseurs. Un goût de l’effort qui inspire le respect.

Dance ballet

Fort McMoney, quant à lui, est un webdoc interactif qui nous transporte au cœur de l’industrie pétrolière.

Fort McMoney

Basé sur l’histoire de la ville canadienne de Fort McMurray, il se déroule comme un jeu dont on est le héros, en temps réel pendant un mois, au rythme d’un épisode par semaine. Le but : contrôler le destin de la ville et « faire triompher notre vision du monde ». Pour cela, on part explorer le plus vaste chantier industriel de la planète, 3e réserve mondiale d’un pétrole non conventionnel, cher à extraire et polluant : les sables bitumineux. On rencontre les habitants et les acteurs du milieu, on accomplit des missions, on débat et vote avec les autres joueurs. Et surtout on se pose une question : faire de l’argent, oui, mais à quel prix ? Car le revers de la médaille de cette ruée vers le pétrole est élevé pour la population comme pour l’environnement. Un webdoc original pour faire prendre conscience d’une réalité hors-norme.

Pour info, si vous aimez les webdocs autant que moi, sachez que Fort McMonney a été réalisé par le journaliste David Dufresne, auteur en 2010 du webdoc Prison Valley, une plongée édifiante dans l’industrie de la prison aux Etats-Unis.

Fort McMoney 5

Voilà de quoi occuper un long après-midi d’hiver !

Et vous, vous arrive-t-il de regarder des webdocs ? Si oui, un à conseiller en particulier ? Bonne journée à tous !

 

Publicités

Palm Springs, l’envers du décor

Récemment, j’ai eu l’occasion de découvrir le travail d’un jeune photographe qui m’a rappelé celui de Robert Doisneau. En 1960, le célèbre photographe parisien du « Baiser de l’hôtel de ville » est envoyé à Palm Springs par le magazine américain Fortune. Cinquante ans plus tard, des photos inédites de cette série sont découvertes, et en 2010, Flammarion en a fait un livre et Arte, un webdocumentaire, « Palm Springs, California. Sur les pas de Robert Doisneau ».

La maquette © Atelier Robert Doisneau

La maquette © Atelier Robert Doisneau

Palm Springs 1960, Robert Doisneau et Jean-Paul Dubois, Flammarion

Aujourd’hui cité pour retraités en mal de soleil, Palm Springs était dans les années 50 le refuge des stars hollywoodiennes. Le webdocu nous plonge dans le « style Palm Springs » de la fin des années 50, quand la ville très glamour était le symbole du rêve américain, de la société de consommation et de la vie moderne. Il nous emmène aussi faire le tour des plus belles maisons pour une petite leçon d’architecture et de déco 100% « modernisme », le style des Fifties.

La piscine aux parasols © Atelier Robert Doisneau

La piscine aux parasols © Atelier Robert Doisneau

La voiture bleue © Atelier Robert Doisneau

La voiture bleue © Atelier Robert Doisneau

Les cygnes gonflables © Atelier Robert Doisneau

Les cygnes gonflables © Atelier Robert Doisneau

Mais le documentaire soulève aussi intelligemment des questions plus délicates, comme celles de la place des homosexuels – acteurs importants du développement artistique de Palm Springs –, des immigrés – petites mains laborieuses de l’industrie du tourisme – et de l’environnement – là où la création d’une ville en plein désert était vue il y a un demi-siècle comme une victoire de l’homme sur la nature, elle est aujourd’hui un véritable cauchemar pour l’écologie.

Résidente avec chiens © Atelier Robert Doisneau

Résidente avec chiens © Atelier Robert Doisneau

Sous le parasol © Atelier Robert Doisneau

Sous le parasol © Atelier Robert Doisneau

Golf à Palm Springs © Atelier Robert Doisneau

Golf à Palm Springs © Atelier Robert Doisneau

Parking © Atelier Robert Doisneau

Parking © Atelier Robert Doisneau

Si vous avez du temps pour rêver, je vous conseille de plonger dans le bouquin ou le webdocumentaire qui tous deux égrènent les clichés colorés de Doisneau d’une étonnante modernité. Évasion garantie !

Bonne semaine à tous ! : )

P.S. Et aussi des envies de voyage et la vidéo d’un road trip américain !