Audrey Hepburn Love

Toute personne venant chez moi remarque tôt ou tard mon admiration pour Audrey Hepburn. Un portrait ici, un coussin là, des DVD encore.

Il faut dire que sa vie et tout ce qu’elle représente de talent, de grâce, de volonté et d’intelligence est une belle source d’inspiration.

J’aime beaucoup ces clichés en noir et blanc plus insolites que ceux qu’on a l’habitude de voir d’Audrey Hepburn – merci Pinterest !

Il y a quelques années, je me suis vue offrir à Noël un formidable livre : Audrey Hepburn, souvenirs et trésors d’une femme d’élégance. Chacun des huit chapitres racontant sa vie comme un roman contient des pochettes renfermant de fidèles reproductions de documents ayant marqué son existence pour explorer et comprendre sa personnalité, sa carrière et sa vie, une vie d’élégance et d’engagement. En bref, une mine aux trésors !

Aimez-vous (ou pas) Audrey Hepburn ? Lequel de ses films est votre incontournable ? Lui préférez-vous une autre « icône » ?

P.S. Et encore plus d’Audrey sur Pinterest : )

Publicités

Les jours de pluie

La pluie, a priori, j’aime pas. Ça mouille et il fait gris.

Et puis, la fille du Sud que je suis a du endurer un certain nombre de jours pluvieux, d’abord un an à Paris, et un autre à Montréal. Et puis, il y a bien des gens qui aiment ça, eux, la pluie.

Mais surtout, un jour (de pluie…) que je me réfugiais dans un café à Montréal, un homme qui retrouvait une amie lui a dit : « Si tu es capable de trouver ton bonheur les jours de pluie, alors tu vas le trouver partout. » – oui, je sais, c’est maaal, j’écoute les conversations voisines !! A ce moment là, je déprimais un peu (il pleuvait hein !) et c’était exactement la phrase dont j’avais besoin… pleine d’optimisme et de justesse !

Et, après tout, pourquoi ne pas (essayer) d’aimer la pluie ? Petite sélection d’inspirations pour tenter d’y arriver ; )

Et vous, vous aimez ça la pluie ? Oui ? Dîtes moi pourquoi !!!

Mad about Mad Men

Ce soir, Mad Men redémarre sur Canal +. Déjà la cinquième saison de cette géniale série dont je ne me lasse pas. Je l’aime pour l’incursion dans le monde de la pub, pour ses personnages complexes et tourmentés, pour le voyage dans l’Amérique des Sixties (d’ailleurs la saison 5 met un pied dans les années 70 que perso j’aime moins…), pour son ambiance et son esthétique, pour…

En 2010, Rolling Stone publiait « Inside Mad Men », une série de magnifiques clichés « on set and behind the scenes ».

Aussi, pour les curieux, une passionnante interview (en anglais) du chef décorateur de la série pour découvrir les secrets mais aussi les galères qu’impliquent de vouloir recréer l’univers rétro des années 60… en 2012 !

Enfin, un calendrier et un agenda qui me font de l’œil pour 2013…

Bizarrement, je ne connais pas grand monde qui n’aime pas Mad Men… Continuez-vous à suivre la série après cinq saisons ?

P.S. Et aussi, mad about Downton Abbey, New Girl et Homeland !

CLIP : Two Cousins {Slow Club}

Pour démarrer la semaine en beauté, rien de tel que de la bonne musique. Et que dire quand, en plus, le clip est réussi. C’est le cas du titre « Two Cousins »  du groupe anglais Slow Club. Je ne me lasse pas de regarder ces deux danseurs se lâcher en rythme !

Slow Club Two Cousins

Bonne semaine à tous !

P.S. Et aussi « Dancing like a 4-year-old »

Noël J-38

Montréal, 16 novembre 2011. Il faisait froid. Mais un froid raisonnable. Pas celui qui oblige à revêtir moufles et bonnets. Il avait neigé pour la première fois quelques semaines auparavant mais sans que celle-ci ne tienne bien longtemps. On venait de manger, dehors. C’était un peu fou pour une mi-novembre, mais on ne serait pas malades. On marchait, le pas pressé, alors que l’obscurité gagnait doucement la ville. Et puis on a croisé ce panneau, qui nous sortant de nos pensées, nous a rappelé, qu’après tout, on n’a jamais été aussi prêt de Noël !

Languissez-vous ? Êtes-vous déjà dans les préparatifs ? Une ébauche de wish-list dans un coin de votre tête (ou déjà envoyée au Père Noël…) ?

Bon WE : )

Cupcakes cochons à Montréal

Le cupcake, c’est la spécialité pâtissière américaine qu’on ne présente plus. Et les meilleurs que j’ai jamais mangé étaient ceux de Montréal où chaque quartier a sa boutique – ou presque.

Voici mes quatre adresses préférées dont les cupcakes sont difficiles à départager – mais après tout pourquoi ne pas tous les aimer ? – et réussissent le parfait combo indispensable pour un délicieux cupcake à savoir un gâteau moelleux et une ganache savoureuse pas écœurante. Chaque boutique en propose aux formats réguliers et mini, à déguster sur place sur les quelques tables prévues à cet effet pour les gourmands pressés ou bien à emporter…

  • Petits Gâteaux783 avenue Mont-Royal : une jolie boutique à la déco délicieusement rétro… tout comme ses bien connus cupcakes, d’ailleurs souvent victimes de leur succès, ne pas y aller un samedi en fin de journée sous peine de repartir bredouille…!

Le livre de recettes de la boutique

  • D’Liche Cupcakes3964 rue Saint-Denis : chez D’Liche, l’accueil est chaleureux et le choix difficile ! Ce concurrent des Petits Gâteaux sur le Plateau est certes moins connu mais tire très bien son épingle du jeu !

  • Les Glaceurs : trois adresses pour cet autre incontournable montréalais du cupcake. Pour ce que je connais, la vitrine de la boutique du Vieux-Montréal est toujours super alléchante et tient toutes ses promesses ! 453 rue Saint-Sulpice dans le Vieux-Montréal // 1245 rue University  en centre-ville // 4864 rue Sherbrooke Ouest à Westmount

  • Les Petits Gâteaux de Marie-Jo – 378 Saint-Zotique Est : c’est la boutique à cupcakes de la Petite Patrie, plus récente, moins connue, mais qui vaut assurément le détour, le service y est aux petits soins et excellent souvenir du cupcake à la rose, yum ! // Edit : malheureusement cette boutique a fermé. 

Et vous, les cupcakes vous aimez ça ? Connaissez-vous de bonnes adresses en France (ou ailleurs…) ? Belle journée : )

P.S. Et pas de méprise sur le titre, « cochon » veut bien dire gourmand en québécois ; ) Et aussi mes adresses de cafés à Montréal !

Et Voilà… Hustle + Drone

Vous avez certainement remarqué que j’adore causer musique sur ce blog. En la matière, j’ai des choix assez éclectiques, bien que j’aime en fait surtout le rock, la pop et le folk, pourvu que ça soit indie… Pas si éclectique que ça en somme ! Et, surtout, j’aime écouter des artistes et des groupes que personne, ou presque, ne connaît. En revanche, ça ne me dérange pas de les partager ; )

Et aujourd’hui, je vous présente un jeune groupe pile dans la tendance : Hustle and Drone. Je les mentionnais déjà il y a deux semaines dans le post sur Portugal. The Man et pour cause…

En février dernier, Ryan Neighbors, belle tête de jeune premier trompeuse, quitte le génial groupe Portugal. The Man pour se consacrer à la formation d’un nouveau duo, Hustle and Drone donc.

Le tout jeune groupe « Made in Portland », la capitale des hipsters, propose de la pop très électronique qui résonne bien. Les deux acolytes maîtrisent leur synthétiseur à merveille pour nous offrir des sons électriques, à l’image des titres « Echo » et « Bobby Wish ».

Mais Hustle and Drone sait aussi donner davantage dans la douceur, sans se départir pour autant de mélodies accrocheuses. Exemple parfait avec « Index ».

Leur premier EP de 5 titres, sorti en juillet dernier, est à l’écoute et téléchargeable – pour 4 petits dollars – sur Bandcamp. Hâte d’en écouter plus de leur part très vite j’espère !

Belle journée et bon week-end ! : )

Empty America

Des rues sans voitures, des trottoirs sans piétons et des fleuves sans bateaux… à New York, San Francisco ou Seattle… vous imaginez ?

C’est ce que s’est amusé à réaliser le studio Thrash Lab (bien avant le triste passage de Sandy) donnant naissance à une série intitulée Empty America. Dans chaque vidéo filmée en timelapse, on y découvre ces grandes villes américaines… totalement vides ! Central Park, Times Square ou Grand Central déserts, de même que le Golden Gate Bridge ou Lombard Street sans âmes qui vivent… Le résultat est incroyable, tout autant que la prouesse technique !

Pour percer un peu le mystère de cette simulation, le studio propose d’ailleurs le making off de l’effacement des rues à San Francisco ou le « behind the scenes » à Seattle. Hâte de savoir quelles seront les prochaines villes à se vider de leurs habitants grâce à la magie de Thrash Lab – j’aimerais bien voir ce que ça donne à Chicago…

Malheureusement, la réalité a rattrapé la fiction et cette situation quelque peu surréaliste de ville déserte a belle et bien été vécue par les New Yorkais à cause de l’ouragan Sandy. A cette occasion, le New York Times, du 51ème étage de son building à Times Square, a réalisé une saisissante vidéo, elle aussi en timelapse, lors du passage de l’ouragan sur Manhattan… Troublante beauté que celle des caprices de la nature… !

Voilà pour mon petit clin d’œil américain en ce jour d’élections présidentielles US ! Bonne journée : )

Morning

Aujourd’hui, ne me demandez pas de me lever, et ça tombe bien, c’est férié : ) C’est-à-dire pas de sonnerie stridente, de rêve écourté et de réveil précipité, mais à la place, une grasse mat’ sans culpabiliser et un éveil tout en douceur…

Petite sélection de matins parfaits…

Très belle et douce journée fériée à toutes et tous : )

P.S. Davantage d’images matinales dans mon tableau *Morning* sur Pinterest