The Newsroom, dans les coulisses de l’info

Dimanche prochain démarre aux Etats-Unis la deuxième saison de The Newsroom, une série américaine créée en 2012 par Aaron Sorkin, qui nous emmène, telles de petites souris, dans les coulisses de la salle de rédaction d’un grand JT américain. Et ça forcément, en tant qu’aspirante journaliste, ça me plaît !

The Newsroom

A première vue, le sujet n’est pas le plus excitant, ni glamour qui soit… et pourtant ! En jeu dans la première saison : la survie de l’émission « The Night Show » et de son présentateur-vedette, Will McAvoy, que tente d’évincer une direction qui veut tout sacrifier à l’audience, y compris l’information de qualité. Le combat que mène le célèbre journaliste pour un traitement différent de l’actualité à la télévision est passionnant à suivre. Surtout quand la série s’inspire de la vraie actualité américaine des années 2010-2011 : catastrophe pétrolière de BP, mort de Ben Laden, primaires républicaines…

The Newsroom

Alors c’est beau, et peut-être même un poil trop. Par moment, j’ai eu du mal à croire qu’une salle de rédaction puisse fonctionner dans une telle harmonie et sympathie. Le défi de rendre excitant à l’image le travail journalistique est relevé, au détriment du réalisme certainement parfois.

The Newsroom The Newsroom The Newsroom

Mais qu’importe, toujours est-il que j’ai adoré les 10 épisodes de la première saison. La série repose sur des dialogues brillants pas dénués d’humour et de forts personnages bien interprétés. A l’image du duo haut en couleurs que forment Will McAvoy, le journaliste-présentateur, et MacKenzie McHale, sa productrice imposée et accessoirement ancienne conquête amoureuse. Les autres personnages – une équipe de jeunes journalistes passionnés – ne sont pas en reste. Ils forment une petite troupe bien sympathique à suivre et aux histoires attachantes – au-delà de celles de l’actualité. Et ne croyez pas que la série soit prise de tête, elle est fort divertissante et je ne peux donc que vous la recommander !

The NewsroomBonne journée à tous : )

P.S. Et aussi d’autres critiques de séries : Homeland, Mad Men, New Girl et Downton Abbey.

Publicités

Best Of 2012

2012 se termine dans quelques jours à peine et cette année restera pour moi celle où j’ai commencé ce blog que je prends beaucoup de plaisir à tenir – et j’espère pour vous à lire ! Je ne regrette pas le moins du monde m’être lancée dans cette aventure, certes chronophage, mais avant tout très plaisante !

Depuis six mois, j’ai donc partagé quelques adresses — que j’espère bonnes — à Marseille, Rennes, Paris ou encore New York.

Je vous ai aussi parlé de la belle Montréal, de l’année que j’y ai passé il y a un an, de mes espoirs d’y retourner mais aussi de ses cafés et cupcakes cochons.

Best of 2012 Et Voilà Coralie

La musique a aussi pris la place de pas mal de posts dont mes découvertes coup de cœur de l’année : Portugal. The Man, Alt-J et Future Of What pour les anglophones, et en français, les talentueux québécois Louis-Jean Cormier et Marie-Pierre Arthur.

Mes séries préférées, Downton Abbey, New Girl, Homeland et Mad Men ont également fait l’objet de quelques billets.

Best of 2012 Et Voilà Coralie

J’ai partagé mes inspirations de voyage, de matins tout doux ou encore de paysages enneigés

Enfin, je me suis dévoilée (un peu).

J’espère que l’année 2013 sera pleine de (bonnes) surprises, découvertes et inspirations pour que je puisse les partager ici bien sûr ! ; ) Et j’espère que vous serez au rendez-vous… the best is yet to come !

Mad about Mad Men

Ce soir, Mad Men redémarre sur Canal +. Déjà la cinquième saison de cette géniale série dont je ne me lasse pas. Je l’aime pour l’incursion dans le monde de la pub, pour ses personnages complexes et tourmentés, pour le voyage dans l’Amérique des Sixties (d’ailleurs la saison 5 met un pied dans les années 70 que perso j’aime moins…), pour son ambiance et son esthétique, pour…

En 2010, Rolling Stone publiait « Inside Mad Men », une série de magnifiques clichés « on set and behind the scenes ».

Aussi, pour les curieux, une passionnante interview (en anglais) du chef décorateur de la série pour découvrir les secrets mais aussi les galères qu’impliquent de vouloir recréer l’univers rétro des années 60… en 2012 !

Enfin, un calendrier et un agenda qui me font de l’œil pour 2013…

Bizarrement, je ne connais pas grand monde qui n’aime pas Mad Men… Continuez-vous à suivre la série après cinq saisons ?

P.S. Et aussi, mad about Downton Abbey, New Girl et Homeland !

La saison des séries 3/3 : Homeland

Cette semaine encore je vous parle de série – mais promis, après j’arrête – parce que débutait hier aux Etats-Unis la 2ème saison de Homeland.

Cette fois-ci, rien à voir avec Downton Abbey ou New Girl, dont je vous parlais les semaines précédentes. On change des registres historique et humoristique pour le dramatique…

La série, dont tous les médias parlent puisque la saison 1 a commencé à être diffusée sur Canal +, a été concocté par Howard Gordon, le scénariste de 24 Heures Chrono (que je n’ai jamais regardé, alors je ne peux pas comparer) et a été couronné meilleure série dramatique par un Golden Globe en début d’année et un Emmy Award pas plus tard que la semaine dernière ! Ça vous plante un peu le décor du niveau d’excellence de la chose en question !

La douzaine d’épisodes d’une heure de la saison 1 suivent Carrie Mathison, agent de la CIA, qui enquête sur un soldat américain, le sergent Nicholas Brody, rentré d’Afghanistan après 8 ans de captivité par Al-Quaïda. Alors qu’à son retour aux Etats-Unis, tout le monde voit en lui un héros qui a survécu à l’enfer, Carrie, elle, n’y voit que la menace d’un soldat américain qui se serait retourné pour mener une attaque terroriste contre son propre pays. Vérité ou parano ? Pour le savoir, Carrie se démène à la fois contre elle-même, contre sa hiérarchie de la CIA mais aussi contre le sujet de son enquête, ce fameux sergent Brody.

Pour que la série soit aussi bonne et encensé par tous, inutile de préciser que les acteurs sont excellents – Claire Danes, l’interprête de l’héroïne Carrie, a d’ailleurs reçu le Golden Globes et l’Emmy Award de la meilleure actrice série ; et Damian Lewis, le sergent Brody, l’Emmy Award du meilleur acteur –, que le montage et le scénario sont brillants et jouent avec nos émotions qui font le grand huit, sans parler de l’histoire faisant ressortir les démons de l’Amérique du XXIe siècle – le 11-septembre, les guerres au Moyen-Orient, le terrorisme, l’islamisme…

La saison 1 nous mène par le bout du nez, comme un bon film d’action politique, le suspense est à son comble à chaque épisode, y compris à la fin du dernier de la première saison, ce qui m’a légèrement laissé sur ma fin et frustré… Autant dire que j’ai hâte hâte hâte de voir enfin cette saison 2 et d’obtenir des réponses – mais rien n’est moins sûr !

Attention à l’addiction, mais lancez-vous, vous ne le regretterez pas !

La saison des séries 2/3 : New Girl

Tout comme Downton Abbey dont je vous parlais lundi dernier, New Girl est une super chouette série découverte l’année dernière, mais dans un tout autre registre !

La saison 2 de New Girl débute demain aux Etats-Unis et c’est reparti – je l’espère – pour encore plus de folie, de bonne humeur et de rire !

Les épisodes – de 20 minutes – enchaînent les sketchs sur l’histoire de Jess, jeune prof, qui à la suite d’une rupture amoureuse se retrouve en coloc avec 3 ados de trente ans. Situations cocasses, ambiance et humour garantis ! Les personnages sont de parfaits anti-héros mais qui n’en sont pas moins attachants, bien au contraire !

Quant à Zoey Deschanel, enchaînant les mimiques drolatiques, elle est tout simplement irrésistible dans le rôle de Jess. Et je vous avoue que je regarde la série autant pour ses nombreuses tenues colorées que pour l’histoire ! Sans parler de ses collections de lunettes, pyjamas, pulls à nœud/pois/rayures, robes-coktails-mais-que-je-mets-tous-les-jours-il-est-où-le-problème qui me font pâlir d’envie !

Assez parlé, à découvrir d’urgence si vous ne connaissez pas encore ! : )

La saison des séries 1/3 : Downton Abbey

Je ne vous ai pas encore parlé de séries sur ce blog, et pourtant, comme beaucoup de monde, je suis une grande fan ! Ce mois-ci démarre trois nouvelles saisons de trois excellentes séries découvertes l’année dernière, et aujourd’hui on commence avec Downton Abbey.

La 3ème saison des aventures de la famille Crawley et de leurs (nombreux) domestiques a débuté hier soir en Angleterre. Je pense que rares sont celles et ceux à ne pas avoir entendu parler de ce succès britannique et à ne pas être tombé sous le charme… Car tout, absolument tout, vaut le coup dans cette série !

D’abord, l’histoire, ou plutôt les histoires, qui se mêlent en plus savamment à la grande Histoire. D’un côté, celle d’une famille aristocratique anglaise, de la grand-mère jusqu’aux trois filles à marier en passant par le cousin héritier ; de l’autre, celle de leurs domestiques, le tout dans le magnifique domaine de Downton Abbey dans la première moitié du XXe siècle.

Les personnages, ensuite. Tous plus attachants les uns que les autres — bien que j’ai un faible pour Lady Mary ! On adore les aimer ou les détester et surtout ils sont tous magnifiquement interprétés, avec en plus cet accent british irrésistible qui nous change des séries américaines.

Les décors et les costumes, enfin, sont à tomber par terre de beauté, tout comme la musique et les paysages…

Et, surtout, pour les adeptes, n’oubliez pas l’essentiel…

Je vous quitte sur les premières images de cette 3ème saison… Hâte d’en voir plus !

P.S. Si vous n’êtes toujours pas rassasiés de Downton Abbey — ou plutôt que vous n’en avez pas marre –, sachez que Café Mode avait écrit un très bon article sur la série — qui m’a décidé à la regarder ! Et enfin saviez-vous que Downton Abbey se visite ? Un post sur la balade dans le château anglais qui sert de décor à la série ici !